Trois ressortissants italiens interpellés par la SRPJ de Limoges dans une affaire de fausse monnaie

Un gang de faux monnayeurs d'origine napolitaine a été démantelé par les Services de la Police judiciaire de Limoges la semaine dernière. Pendant trois semaines, ils ont dépensé près de 400 faux billets de 100 euros et récolté 35 000 euros d'argent réel à Limoges et dans plusieurs autre villes.

© Patrick Lefevre - MAXPPP

La semaine dernière trois ressortissants italiens ont été interpellés par la Police judiciaire à Lyon dans une affaire de fausse monnaie menée sur tout le territoire français.

Le 2 décembre 2020, ils se sont rendus dans plusieurs commerces limougeauds munis de faux billets de 100 euros avec lesquels ils achetaient des articles pour des sommes dérisoires. Ainsi, ils recevaient la différence en monnaie réelle.

Le Service de la Police Judiciaire de Limoges a été saisi de l’enquête et a identifié les trois malfaiteurs avant de découvrir qu’ils avaient non seulement œuvré à Limoges mais également dans toute la France (à Nîmes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, la Rochelle, Orléans, Lille et la région parisienne) entre le 24 novembre et le 14 décembre 2020.

Près de 400 faux billets utilisés, 35 000 euros d'argent réel récupérés

Ils ont été interpellés dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Lyon. Sur le circuit mentionné plus haut, les trois napolitains auraient écoulé près de 400 faux billets de 100 euros.

Lors de la fouille de la voiture de location utilisée au cours de leurs opérations, les services de police ont retrouvé un butin de « nombreux objets neufs et encore étiquetés » et la somme de 35 000 euros, équivalent à l’argent qu’avaient rendu les divers commerçants victimes de leurs actes.

Les derniers éléments de l’enquête indiquent une « vraisemblable appartenance à un réseau criminel structuré envoyant les équipes depuis l’étranger faire des « raids » destinés à l’écoulement de la fausse monnaie et de rapatrier le produit de l’infraction

Le trio présenté devant la Procureur de la République de Limoges et le Juge des Libertés et de la Détention a finalement été écroué avant comparution immédiate qui a lieu ce lundi 21 décembre dans l’après-midi à Limoges.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers police sécurité