VIDÉO. Patrimoine de Limoges : le Pavillon du Verdurier en rénovation jusqu'en septembre 2023

Publié le
durée de la vidéo : 00h01mn45s
Depuis quelques semaines, le Pavillon du Verdurier se refait une beauté. Les travaux dureront jusqu'en septembre 2023. ©Martial Codet-Boisse et Matthieu Dégremont / France Télévisions

C'est l'un des bâtiments emblématiques de Limoges. Le Pavillon du Verdurier est en pleine rénovation depuis mai 2023. L'opération est minutieuse. Elle devrait durer encore quatre mois.

Depuis quelques semaines, les habitants de Limoges ont vu pousser des échafaudages contre un monument emblématique de la ville : le Pavillon du Verdurier.

L’opération de restauration, d’un montant de 225 000 euros, est en cours. L’objectif est de rénover et de remplacer certains carreaux de céramique. L’opération a été confiée à l'atelier Blanchon à Limoges et Art’s du Feu à Elven, dans le Morbihan.

Une rénovation nécessaire 

 "Il y avait certains carreaux qui tombaient, qui se désolidarisaient du béton en raison d'infiltrations d'eau." Perchée sur un échafaudage, à six mètres du sol, Natacha Frenkel, conservatrice-restauratrice du patrimoine, manie avec dextérité le burin.

Il faut détacher un à un les petits carreaux en grès flammé des auvents du Pavillon du Verdurier. Un chantier nécessaire. "Les carreaux pouvaient tomber donc c'était dangereux pour les passants et le bâtiment qui s'altérait" explique la conservatrice-restauratrice.

Pour protéger les passants, depuis 1998, des filets de protection enserraient les auvents du pavillon. Avec la restauration, certains des 1 760 carreaux ont été nettoyés, d'autres refaits.

La difficulté pour la restauration est de reproduire l'imperfection : "C'était dur avec la potière avec qui je travaillais. Elle, elle aime les choses assez précises et nettes. Mais moi, je voulais des défauts", confie Natacha Frenkel.

Un lieu chargé d'histoire

En 1920, la Première Guerre mondiale n'est pas loin. Il faut répondre aux pénuries alimentaires et le Pavillon du Verdurier sort de terre pour servir d'entrepôt frigorifique. La municipalité va stocker et vendre de la viande congelée venant d'Argentine. Une initiative qui n'est pas du goût de la corporation des bouchers : "Construire le Pavillon, créé avant les abattoirs municipaux, pouvait être un moyen de contrebalancer et de faire un contre-pouvoir à cette communauté des bouchers qui était assez ferme" raconte Aurélien Gendillou, guide-conférencier ville d'art et d'histoire de Limoges.

Par la suite gare routière, aujourd'hui galerie municipale. Le Pavillon du Verdurier, créé par Roger Gonthier, architecte de la gare des Bénédictins, retrouve progressivement son éclat d'antan. Ces travaux de restauration vont durer jusqu'en septembre 2023. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité