VIDÉO. Quand la musique fait mal : les musiciens de l'opéra de Limoges en lutte contre la douleur

durée de la vidéo : 00h03mn00s
L'Opéra de Limoges a mis en place une formation auprès des musiciens pour leur apprendre à soulager et éviter les douleurs causées par la pratique de leur instrument. Intervenants dans le reportage : Frantz Doré, directeur des ensembles Opéra de Limoges ♦ Thierry Gougam, chirurgien orthopédique ♦ Céline Bouissou, ergothérapeute ♦ Martial Boudrant, violoniste à l'Opéra de Limoges ©France Télévisions

Des années d'apprentissage, des heures de répétition, les musiciens souffrent de douleurs provoquées par de mauvaises postures. Afin de ménager leurs corps, l'Opéra de Limoges les aide à adapter leurs gestes. Pour que la musique reste, avant tout, un plaisir.

Avoir mal quand on joue de la musique... comme une fatalité. Martial Boudrant, violoniste à l'Opéra de Limoges le reconnaît : "Quand j'étais en études au conservatoire, la douleur faisait partie du processus d'apprentissage, et puis en fait, on se rend compte avec le temps que ce n'est pas censé être bénéfique".

Des athlètes

Avec le temps, alors que les douleurs s'intensifient, il est aussi parfois difficile d'en parler  "ça met en jeu le collectif d'avoir soi-même des problèmes, donc on essaie de les camoufler, de les cacher", renchérit le musicien.

Désormais, à l'Opéra de Limoges, on en parle. On essaie même d'anticiper les douleurs, et de les soulager. 

Un chirurgien orthopédiste intervient auprès des musiciens, pour un cours d'anatomie. Une base, pour que chacun apprenne à connaître son corps. Comme des athlètes. "On a toute une partie chez les musiciens par rapport au souffle, par rapport à l'audition, par rapport à la voix, c'est vraiment une prise en charge globale et c'est pour cela qu'il faut s'aider d'équipes multidisciplinaires pour prendre en charge ces musiciens qui ne sont pas pris en charge par rapport à un sportif de haut niveau, " explique Thierry Gougham, le chirurgien orthopédiste.

Un jeu d'équilibre

Auprès de Céline Bouissou, ergothérapeute, les musiciens apprennent de nouvelles postures "l'instrument de musique va par définition causer un déséquilibre, comment le corps va s'adapter à ce déséquilibre, pour pouvoir jouer, et donc il va falloir recréer un équilibre dans le déséquilibre du jeu".

Cette formation a été initiée par le directeur des ensembles de l’Opéra, Frantz Doré "J'ai eu des cas de personnes qui ont terminé leur carrière un peu prématurément, donc ça, ça a alimenté ma réflexion, je me suis dit, il faut absolument faire quelque chose, on ne peut pas continuer comme ça. Il faut les aider."

Une formation pour que la musique ne soit plus que plaisir.