Limousin : les artisans d'art de demain à la Villa Médicis de Rome

Publié le
Écrit par Philippe Mallet avec Martial Codet-Boisse

A Rome, la Villa Médicis accueille 300 élèves des établissements professionnels et techniques de la Nouvelle-Aquitaine. A partir de ce lundi 9 mai et jusqu'à vendredi, ces futurs artisans d'art dévoilent leur "chef d'œuvre" en bois. Nous avons suivi des élèves des lycées de Saint-Junien et Brive...

Cette opération, organisée avec le conseil régional, est une première  en Europe. Elle vise à mettre en valeur les métiers du bois. Ces élèves sont issus uniquement des établissements techniques et professionnels. Ils ont été sélectionnés en fonction de l’intérêt et de la qualité des projets qu’ils présentent à la Villa Médicis.

Une mosaïque de bois à Saint-Junien

Les élèves en CAP menuiserie du lycée Edouard Vaillant de Saint-Junien ont travaillé dur leur chef d’œuvre pendant plusieurs mois. In fine, une mosaïque inspirée de l’art italien, constituée de quatre panneaux de bois.

« C’est amusant, le fait de travailler le bois, c’est vachement bien ! Et puis on n’en a pas beaucoup en France de menuisiers. C’est ça qui est bien aussi», explique Mathis, élève en CAP "Menuiserie-installateur".   

Des élèves artisans d'art de Saint-Junien partent à la Villa Médicis de Rome ©FTV

Mathis, Mickaël, Dorian, Joris, Pierrick...ils ont ce projet chevillé au corps. La mosaïque est assemblée avec des essences d'arbres du Limousin : hêtre, chêne, châtaignier, acacia, noyerPendant des mois, la petite équipe de douze élèves de première année CAP a suivi à la lettre les recommandations de Nicolas Gauthier, leur professeur de menuiserie. 

« Au niveau pédagogique, on est quand même sur des « première année » de CAP Menuisier. En début de formation, on touchait à beaucoup de géométrie. Il y avait un processus de traçage à faire avec eux qui n'était peut-être pas évident à faire en début de cycle de parcours», précise Nicolas Gauthier.

La commande de la villa Médicis était précise : construire une œuvre en bois inspirée du patrimoine romain. Ils ont cherché et découvert le Colisée, la Domus Aurea, l’Appia Antica. Chaque étape était cruciale, du perçage à l’assemblage en passant par le collage, le ponçage et le vernissage.

Reste dorénavant à présenter leur chef d’œuvre à Rome. Leur professeur de français et d'histoire-géographie est optimiste : « C’est un peu perturbant pour eux. Cela les impressionne. C’est un peu sous la forme de débats, de concours d’éloquence et cela va être compliqué mais ils vont y arriver, j’en suis sûre.» 

La bibliothèque tournante de Brive

Jusqu'à la dernière minute, les élèves du lycée Lavoisier de Brive ont travaillé leur "chef d'œuvre", une bibliothèque tournante.

C’est unique au monde !

Louis, élève en terminale "Métiers d'Art" spécialisé ébénisterie

 « On va pouvoir faire un voyage à Rome, tout en montrant ce que l’on sait faire, nos talents. C’est trop bien ! », ajoute Gabriel, élève en terminale lui aussi. De futurs artisans d’art depuis plusieurs mois à l’écoute de leur professeur d'ébénisterie d'art Didier Simon : « A Rome, il y avait des sculptures en marbre de Carrare mais il y avait aussi des sculptures en albâtre à l’époque. C’est vraiment un travail très fin, très dur et c’est très lourd. Il y aura une plaque d’albâtre entre chaque caisson. » 

« Il fallait lier Rome avec notre métier. Quel plus beau meuble qu’un meuble qui transmet la culture. Pour nous, l’évidence, c’était le livre et de travailler autour de cela", complète Elodie Meneyrol, professeur d'arts appliqués.

Des lycéens de Brive présentent leur "bibliothèque" à la Villa Médicis de Rome ©FTV

Les caissons ont ensuite été polis et vernis avec un système de lumières à l’intérieur. Le pressage a permis de donner une forme à la matière, le vernis, une patine avec un souci constant du détail. « On coupe des bandes d’albâtre qui sont à peu près transparentes pour pouvoir les mettre entre les caissons de la bibliothèque pour avoir ce côté « pierre », les illuminer et rajouter de la lumière dans la bibliothèque», précise Louis, élève en terminale "Métiers d'Art" spécialisé ébénisterie.

Une œuvre qu’ils dévoilent cette semaine à la Villa Médicis, sur la colline du Pincio. Des élèves de Saint-Junien et Brive que nous suivons dans ce périple italien, une équipe est présente à leurs côtés pour recueillir leurs réactions.