Panazol quitte la Coupe de France de football la tête haute

Publié le
Écrit par France Lemaire .

L'AS Panazol a perdu son 32ème de finale de la Coupe de France de football sur le score de 4 à 3 face à Vitré après la séance des tirs au but. Et n'a pas à rougir de son ultime match dans la compétition.

Il s'en est fallu d'un arrêt du gardien de Vitré dans la séance des tirs au but pour mettre au fin au rêve de Panazol d'accéder aux 16èmes de finale de la coupe de France de football pour la première fois de son histoire. 

Mais les joueurs d'Amine Ihrab n'ont pas à rougir de leur prestation. Ils ont tout donné dans ce match qui a fait vibrer Saint-Lazare. 

Menés 1 à 0 dans la première mi-temps, ils sont revenus au score avant l'entrée aux vestiaires, et n'ont rien lâché, jusqu'à la terrible épreuve des tirs aux buts, remportés par Vitré, qui évolue en nationale 2, trois divisions au-dessus de nos petits poucets. 

1 partout à la mi-temps

Le stade Saint-Lazare de Limoges est comble pour accueillir les petits poucets de la Coupe de France. 

Dès l'entame du match, les deux équipes se montrent à la hauteur de l'enjeu. Panazol et Vitré attaquent, mais de part et d'autre, les défenses se montrent infranchissables. 

Après plus d'une demi-heure de jeu, les joueurs d'Amine Ihrab ont la première occasion de marquer, manquée, et à la 38ème minute, le couperet tombe : c'est l'ouverture du score pour Vitré. 

Mais l'AS Panazol ne désarme pas. Et ça paye. Corner de Ouanjine, tête de Mbaye. Panazol remonte au score. Une égalisation 1 partout qui tombe au mieux, juste avant l'entrée aux vestiaires. 

Fautes et tension

A la reprise, la tension est palpable. La qualification en 16èmes de finale n'est plus qu'à 45 minutes de jeu, et de chaque côté, on multiplie les fautes. Mbaye commet une faute sur Delanoé. C'est le carton jaune. 

Cinq minutes plus tard un autre carton jaune tombe, pour l'entraineur de Vitré cette fois, trop râleur. La tension de l'enjeu a franchi un cap. Et on en n'a pas fini des fautes. A Vitré, Parafa écope lui aussi d'un carton jaune pour une bousculade sur Ouanjine. 

A  deux minutes de la fin du temps réglementaire, Artur Toroyan, le gardien de l'ASP sauve son équipe, après une attaque de Vitré qui tente le tout pour le tout. 

6 minutes de temps additionnel. Mbaye manque de marquer mais son tir est contré par le gardien breton. 

C'est la séance tant redoutée des tirs au but. Saint-Lazare encourage, pousse son équipe et retient son souffle. Mais le 4ème tir de Panazol ne passe pas. C'est la défaite 3 à 4. 

Le public de Saint-Lazare salue ses héros. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité