Paroles d’ancien : Roger Mourier, la mémoire de Saint-Priest-sous-Aixe

Roger Mourier, "mémoire" de Saint-Priest-sous-Aixe en Haute-Vienne. / © Franck Petit/France 3 Limousin
Roger Mourier, "mémoire" de Saint-Priest-sous-Aixe en Haute-Vienne. / © Franck Petit/France 3 Limousin

Avec "Paroles d'anciens", France 3 Limousin part à la rencontre de nos aînés. Nos parents, grands-parents ou arrière-grands-parents. Ils sont la mémoire de notre société. Aujourd'hui, Roger Mourier, mémoire de Saint-Priest-sous-Aixe en Haute-Vienne.
 

Par Jean-Martial Jonquard

C’est ce qu’on appelle une figure d’un lieu !

À 76 ans, Roger Mourier a passé toute sa vie à Saint-Priest-sous-Aixe, en Haute-Vienne, précisément au lieu-dit, totalement prédestiné, Chez Roger !
En 1971, il y reprenait même le café-restaurant de ses parents.

Avec lui, nous revenons sur un temps disparu, quand le bourg du lieu-dit ne comptait que 24 maisons, avec autant de paysans que d’ouvriers, bien souvent employés dans les moulins de bord de Vienne, fabriquant de la porcelaine.

Un temps où les gamins passaient leur dimanche au pont de la Gabie, à compter les voitures ou à se baigner, avant que la construction de Vassivière n’arrête définitivement ces pratiques.

Un temps où les bords de Vienne leur était interdits, mais où à la moindre occasion, les mômes « fauchaient » les barques à fond plat de leurs pères, et allaient sur les petites îles du fleuve, rejouer à Tom Sawyer et Huckleberry FinnuckeHuckelbery Finn…
Paroles d’ancien : Roger Mourier, la mémoire de Saint-Priest-sous-Aixe


 

Sur le même sujet

Les + Lus