• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des plaques de céramique pour rappeler le vrai visage du drame d'Oradour-sur-Glane

Visages sur céramique des victimes du massacre d'Oradour / © France 3 Limousin
Franck Petit
Visages sur céramique des victimes du massacre d'Oradour / © France 3 Limousin Franck Petit

Il y a 70 ans, le 10 juin 1944, 642 habitants d'Oradour-sur-Glane étaient massacrés par les SS. 500 photos de victimes ont été retrouvées et seront désormais exposées sur des plaques de céramique au Centre de la Mémoire. Pour ne jamais oublier. 

Par Angélique Martinez

642, c'est le nombre de civils qui furent tués lors du massacre d'Oradour le 10 juin 1944.
Derrière ce chiffre dramatique, on oublie parfois qu'il y a de vraies personnes, de vrais parcours de vies interrompus par la barbarie humaine. Des femmes, des enfants, des hommes tous fauchés par la frénésie meurtrière des nazis. 

Depuis 2014, les visiteurs d'Oradour et du Centre de la Mémoire peuvent mettre un visage sur 500 noms de victimes. Car, en partenariat avec l'association des Familles des Martyres d'Oradour-sur-Glane, le Centre de la Mémoire rend hommages aux victimes par le biais d'une exposition "Oradour visages". Cette exposition qui reçoit un accueil positif depuis quatre ans.

Désormais, ces photos des 500 victimes sont retranscrites sur céramique et elles seront exposées dès jeudi 7 juin. De quoi donner encore un peu plus de valeur à cette exposition. Pour Claude Milord, président association des martyrs d'Oradour-sur-Glane, il s'agit que l'on se souvienne qu'avant de faire partie du nombe, ces mrtyrs incarnaient chacun un individu bien vivant .

C'étaient des hommes des femmes des enfants…et ils sont à côté de nous…c'est une nouvelle étape que de montrer ces visages qui jusqu'alors étaient restés dans les cartons, dans les familles


Oradour-sur-Glane : portraits en porcelaine des victimes du massacre
Comme chaque année, le 10 juin 2018 auront les commémorations du massacre d'Oradour-sur-Glane perpétré par les SS le 10 juin 1944 Au Centre de la Mémoire, la collection de visages des martyrs s'est enrichie et une nouvelle étape vient d'aboutir avec l'installation de plaques de porcelaine dans le tunnel menant au village. Intervenants : Claude Milord Président Association des martyrs d’Oradour-sur-Glane Richard Jezierski Directeur du Centre de la Mémoire d’Oradour Christian Lebois Artisan décorateur sur porcelaine  -  Reportage de Claire Pain, Mary Sohier et Thomas Milon.

Pourquoi en porcelaine ?

Richard Jezierski, directeur du Centre de la Mémoire d'Oradour explique que la porcelaine est la matière qui s'imposait. 

Il fallait qu'on trouve une matière qui puisse faire qu'on mette pas simplement une photo collée, on est quand même au pays de la porcelaine, ça nous a semblé évident de choisir la porcelaine 
 

Pour Christian Lebois, l'artisan qui a fabriqué ces plaques, ce travail n'était évidemment pas un travail ordinaire. Il fallait donner du sens à ce qu'il était en train de réaliser. 

Préparer les décalcomanies, les poser et les mettre à cuire avec ces visages qui vous regardent, c'est un peu particulier quand même...Surtout ces visages d'enfants en très bas âge…c'est très très émouvant.

 

© Claire Pain - France 3 Limousin
© Claire Pain - France 3 Limousin

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus