"Quand je les vois, je n'ai plus envie de les manger !" : paroles de visiteurs au salon de l'agriculture de Paris

Qu'ils soient de Paris ou d'ailleurs en France, des milliers de personnes se bousculent chaque jour dans les allées du 59e SIA. Le Limousin a amené son lot d'animaux exceptionnels. Réactions de visiteurs...

Tornade est un porc cul noir issu du Gaec Lorgue de Bellac, en Haute-Vienne. Un regard expressif. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne laisse pas les visiteurs indifférents.

Bernard Rolland est resté plusieurs minutes devant le box. D'origine aveyronnaise, il habite Paris :

"Quand je vois un animal comme ça, j'ai envie d'entrer dans l'enclos. Cela me ramène 60 ans en arrière quand j'allais chez mes grands-parents à la ferme. Quand je pouvais, j'entrai dans la porcherie pour admirer les cochons. Vous savez, les gens de la ville ne sont pas assez en contact avec la nature."

Quand je les vois, je n'ai plus envie de manger de porc. C'est toute la différence entre le supermarché et le monde réel.

Patrick Guillemin, visiteur du salon

Royale, femelle cul noir et ses sept petits du domaine de Bourdelas à Sereilhac, ont ému le public.

"Ils sont vraiment très touchants, notamment lorsqu'ils tètent leur maman, s'enthousiasme Muriel Guiériot, habitante de Compiègne. Mais je pense aussi aux éleveurs. Cela me choque qu'ils ne soient pas assez reconnus, qu'ils ne puissent pas vivre correctement de leur métier."

Des moutons anglais du Limousin primés 

Alexandre Pagnaud a décidé en 2001 d'élever des Southdown dans son exploitation de Sainte-Anne-Saint-Priest en Haute-Vienne. Des moutons de race anglaise reconnus par les professionnels. Pendant le salon, Alexandre a reçu un premier prix pour la qualité de la laine de ses ovins.

"Ils sont bien montés, bien en chair, avec une belle gueule ! s'exclame Jean-Pierre Lamedée, venu en famille de Seine-et-Marne. On dirait qu'ils ont une fourrure. C'est original ces petites boucles sur la tête, ça change des moutons français."

Onyx, roi de 2023

Lors du concours général de la race bovine Limousine de ce jeudi 2 mars, Onyx, un taureau du GAEC creusois Lebourg, a reçu une des récompenses les plus convoitées en devenant champion de l'édition 2023. Un taureau qui n'a pas laissé de marbre les visiteurs, notamment Laura et Martine Chabaud, oléicultrices de Camargue :

"C'est clair que c'est très impressionnant ! On ne le pensait pas si énorme ! Chez nous, en Camargue, on a aussi des taureaux, mais ils sont moins lourds. Ils sont lestes et vifs !"

Autre émoi dans les travées du Hall 1 : deux jeunes femmes, Elise et Laure, craquent pour Plume, une vache suitée du GAEC Lasternas de Dordogne. Avec son veau, Plume a été primée au concours général agricole.

"Elle est trop belle avec son petit veau et représente bien la race Limousine qui est la plus belle race de France ! Bon, on est un peu chauvins, on est du Limousin, de Saint-Yrieix !, éclatent de rire Laure et Elise.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité