Haute-Vienne : des méthodes pédagogiques innovantes au collège

En Haute-Vienne, plusieurs collèges testent des projets innovants, afin de donner le goût d'apprendre aux élèves, et de les impliquer dans la vie de leur établissement.
 
Dans l'atelier tricot, les collégiens créent des écharpes aux couleurs de leur maison
Dans l'atelier tricot, les collégiens créent des écharpes aux couleurs de leur maison
Pas toujours facile de motiver les élèves, de leur donner l'envie d'étudier. Dans plusieurs collèges de Haute-Vienne, les équipes pédagogiques ont pris les choses en main. 

 

La formule magique ?


Au collège de Rochechouart par exemple, il règne une ambiance à la Harry Potter. Pas de baguette magique pour obliger les élèves à étudier. Non ! la formule réside dans l'implication des jeunes. Répartis dans des "maisons", comme à Poudlard. 

Pays de la météorite oblige, ici, elles portent le nom de constellations "Dragon", "Andromède" ou encore "Orion". Et les élèves rapportent des points à leur maison en fonction de leur comportement et de leur engagement.

 

On peut gagner des points en aidant ses camarades au quotidien, en cours, un élève en difficulté, on va lui apporter du soutien. On peut aussi participer à des ateliers, à l'UNSS, à la chorale, l'atelier tricot, explique Stéphanie Debord, professeur de Physique-chimie et référente de la maison "Andromède".


Un système qui semble plaire aux élèves, "ça permet de faire plus de bonnes actions", note l'un d'eux, "ça peut aider à être plus sage", remarque un autre. 
 

Coopération


Au collège de Saint-Sulpice-Laurière, c'est la coopération qui est développée. Les 6èmes font partie d'une classe coopérative. Chacun a un rôle bien défini - scripte, facteur ou rapporteur - et l'organisation de la salle est différente.

Côté sciences, les trois enseignants - physique, SVT et technologie - font cours en même temps, lors d'ateliers communs qui permettent de décloisonner les matières.

Les collégiens construisent des fusées. 

On est sur un projet toute l'année, l'objectif c'est d'aller sur Mars. Donc là, ils fabriquent des fusées, ils ont tout fait, la conception, la réalisation, on va les faire décoller aussi, précise Claire Suran, professeur de physique-chimie. 
 

Ces projets innovants sont testés avec l'appui du rectorat


 

Maisons à la Harry Potter et coopération au sein des collèges


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société