Saint-Just-le-Martel : près de 150 dessinateurs attendus pour le 40ème salon de la caricature

Publié le
Écrit par France Lemaire
Patrick Chapatte, l'un des 150 dessinateurs du salon
Patrick Chapatte, l'un des 150 dessinateurs du salon © MaxPPP/Jean-Charles Bott/EPA

La 40ème édition du Salon du dessin de presse, de la caricature et de l'humour sera officiellement inaugurée le vendredi 24 septembre avant son ouverture au public le lendemain. Jusqu'au 3 octobre, 150 dessinateurs français et internationaux sont attendus.

Les premiers dessinateurs arriveront en gare de Limoges, ce vendredi au train de 17 H 54, accueillis comme il se doit par une délégation du salon, et en musique, au son des saxophones ! 

La fête de la caricature

Puis direction Saint-Just-le-Martel. Ils seront une cinquantaine pour l'inauguration officielle, mais les rangs grossiront au fil des jours. Le salon accueillera ainsi 150 dessinateurs, jusqu'au 3 octobre.

Comme à leur habitude, les dessinateurs recevront les visiteurs, à la recherche de dédicaces, et durant la semaine certains guideront les scolaires à travers les différentes expositions. 

L'une d'elle est consacrée à Placide, le lauréat du prix de l'humour vache de 2020, également auteur de l'affiche de la 40ème édition. 

Pas de polémique

Une autre relate le travail de Patrick Chappate, engagé contre le réchauffement climatique.

Le dessinateur attitré du Herald Tribune puis du New-York Times sera certainement apostrophé sur un autre sujet : il fait partie des signataires de la tribune du JDD à l'initiative de Maryse Wolinski demandant la création de la maison européenne du dessin de presse à Paris, alors que Saint-Just-le-Martel s'est porté candidat.

"Le problème sera évoqué, mais nous ne lui en voulons pas", explique Guy Hennequin, l'un des trois présidents du salon. Le dessinateur ne sera donc pas accueilli en traitre, ce qui serait une mauvaise stratégie pour le faire changer de camp. 

Anniversaire

Des festivités viendront ponctuer la 40ème édition, avec un gâteau graphique par exemple. Cet anniversaire, c'est aussi le moment de tirer un bilan. Pas très encourageant, pour Guy Hennequin. "on a le sentiment que les dessinateurs de presse sont de moins en moins libres, qu'il y a plus d'interdits".

Comme à son habitude, le salon se fera sans aucun interdit, et avec du public au rendez-vous, prouvant ainsi que les lecteurs sont toujours aussi friands du dessin de presse.

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.