Saint-Pardoux : Quel avenir pour la Brandouille ?

Le site de la Brandouille possède une diversité animale et végétale / © France 3 Limousin
Le site de la Brandouille possède une diversité animale et végétale / © France 3 Limousin

A Saint-Pardoux, le site de La Brandouille attire les passionnés de nature restée à l'état pure, sauvage. Mais le conseil départemental de la Haute-Vienne prévoit de l'aménager. Un quatrième site touristique contestée par les habitants et les usagers de la Brandouille. 

Par Margaux Blanloeil

« Sauvons la Brandouille », tel est le nom de la pétition lancée par un collectif d’habitants et d’usagers du site de la Brandouille situé au lac de Saint-Pardoux.
Ils déplorent le projet d’aménagement d’une quatrième plage et d’hébergements touristiques.

Un site naturel et populaire

A Saint-Pardoux, les plages, les piscines, les bases de voile ont pris racine et les lieux refuges dénoués de pollution visuelle et sonore ne sont plus très nombreux. Mais il reste la Brandouille, un endroit sauvage où les riverains et les promeneurs aiment s’y détendre et s’y baigner.

Patrick Bray, Thierry Chanteraud, Jean-Pierre Cavaillé veulent préserver la Brandouille. Lanceurs de la pétition, ils aiment décrire la richesse animale, végétale, les rencontres et les moments passés dans le secteur.

Selon Thierry Chanteraud, amoureux du lac, il y a une ambiance à la Brandouille.

« Il y a là, un état d’esprit particulier, on vit chaque fois des choses improbables. Il y a une mixité. Il y a des gens des cités, il y a des bobos comme nous qui venons. C’est sympathique. »

Ce site représente pour eux le dernier espace de liberté du lac. « Ici, il n’y a rien à vendre. »


Défendre son nom « La Brandouille »


Les amoureux du lieu sont attachés à son nom et ils craignent un changement. Pourtant difficile de ne pas retenir « La Brandouille ». Derrière ce nom amusant se cache aussi la signification du lieu en occitan.

« Brandouille c’est branda, c’est la lande. Il y avait ici une lande. C’est un nom limousin que nous souhaitons conserver » explique Jean-Pierre Cavaillé.
 

Un projet à l’état « d’embryon »

« Ce projet est à l’état d’embryon » explique Annick Morizio, vice-présidente du Conseil Départemental de Haute-Vienne. Rien n’est acté.
Mais, selon elle « Saint-Pardoux est une pépite touristique qui attire plus de 400 000 personnes par an. C’est une économie non négligeable sur le territoire ».

Alors à la Brandouille ou ailleurs, le département entend bien créer une quatrième plage et des hébergements pour accueillir les touristes. Des habitats sur l’eau, dans les arbres, des cabanes, ou encore des roulottes ont été évoqués par la vice-présidente du Conseil Départemental de Haute-Vienne.

Pour ce projet, les habitants regrettent de l’avoir appris dans la presse, ils dénoncent le fait de ne pas avoir été informé, ni même consulté. Mais si une quatrième plage est faisable, Annick Morizio affirme qu’elle se rapprochera des habitants et de son maire.   


 
Que va devenir la brandouille ?
Une quatrième plage aménagée à saint Pardoux. C’est un projet du conseil général de la haute-Vienne. Elle se situerait au lieu-dit la Brandouille, l’un des derniers espaces sauvages du lac. Une décision prise sans concertation avec les associations ou les habitants. Ceux-ci viennent d’ailleurs de lancer une pétition « Sauvons la Brandouille » afin de stopper le projet. - france 3 limousin - Equipe : Angélique Martinez et Margaux Blanloeil

Sur le même sujet

Les + Lus