VIDÉO. Semaine de la santé mentale : un psy truck sillonne les routes de la Haute-Vienne

durée de la vidéo : 00h01mn42s
À bord de son "Psy truck", l’équipe de sensibilisation aux maladies mentales s’installera dans six communes de Haute-Vienne jusqu’au 20 octobre 2023, pour aller à la rencontre des habitants. ©Matthieu Degremont/ France Télévisions

Une semaine pour s'intéresser à la santé mentale : l'occasion déstigmatiser les personnes souffrant de troubles psychiatriques. Un camion itinérant se déplace toute la semaine en Haute-Vienne pour venir au plus près des publics.

"À tous les âges de la vie, ma santé mentale est un droit", voilà  le thème de la 34ᵉ édition des "Semaines d'information sur la santé mentale". À cette occasion, le Centre Hospitalier Esquirol a dépêché un "Psy Truck", un camion d'informations sur les maladies mentales, qui s'installera dans différentes communes de la Haute-Vienne. Ce lundi 9 octobre 2023, il a fait halte au lycée agricole de Magnac-Laval, à la rencontre des jeunes. 

"Le jeu libère la parole" 

La santé mentale n'a pas de frontières. Et ce n'est pas Agnès Tallet, coordinatrice du collectif des Semaines d'Information sur la Santé Mentale (87) qui dira le contraire : "L'objectif, c'est de se rendre sur les territoires les plus éloignés pour apporter cette information qui manque. L'idée est aussi d'encourager les personnes concernées et les proches à se rapprocher des équipes de soin, mais aussi de toutes les structures qui peuvent accompagner et permettre d'aller mieux". 

Ce lundi 9 septembre 2023, au lycée agricole de Magnac-Laval, c'est séance de jeu pour les lycéens. Mais pas n'importe lequel. Ici, il s'agit d'un jeu de société où les questions portent sur la boulimie, les TOC, les troubles obsessionnels compulsifs, ou encore la schizophrénie, La méthode est divertissante. L’objectif : faire tomber les tabous sur les maladies mentales.

Le jeu libère la parole, surtout lorsqu'on s'adresse à des jeunes. Ce sont des outils d'animation qui ont été créés par des personnes qui ont l'expérience du vécu de la maladie et qui sont rétablis. Ce sont eux qui ont imaginé ces jeux pour partager leurs savoirs

Agnès Tallet

Coordinatrice du collectif des Semaines d'Information sur la Santé Mentale (87)

Peu à peu les langues se délient, une élève évoque sa douloureuse solitude, un autre la dépression chronique de sa mère. Shan, son hyperactivité : "Je n'ai pas trop été confronté à des préjugés, mais je sais que dans certains cas, il peut y en avoir beaucoup. Ça peut être très intéressant de sensibiliser les gens contre ça" témoigne-t-il.  

Savoir où trouver de l'aide

Trouver le regard réconfortant d’un ami, c'est un premier pas, reste pour ces jeunes à savoir où chercher de l’aide quand ils vont mal. "La difficulté avec les jeunes, c'est de savoir à quel moment ils peuvent en parler et quels moyens d'expression, ils peuvent avoir. Ces jeunes ont besoin de se faire accompagner et de se sentir en sécurité" souligne Agnès Tallet.

À bord de son "Psy truck", l’équipe de sensibilisation aux maladies mentales s’installera dans six communes de Haute-Vienne, jusqu’au 20 octobre 2023, pour aller à la rencontre des habitants.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité