Tradition de la Pentecôte : la procession de Saint-Maximin

54 kilomètres dans les pas de l'Evêque Saint-Maximin. / © Isabelle Rio
54 kilomètres dans les pas de l'Evêque Saint-Maximin. / © Isabelle Rio

C'est une tradition de longue date. La procession Saint-Maximin du lundi de Pentecôte, à Magnac-laval (Haute-Vienne). Un rendez-vous incontournable qui mobilise environ 200 personnes chaque année. Une procession religieuse ou un moment pour se ressourcer.

Par Cécile Gauthier

A 1h du matin, après la messe à Magnac-Laval (Haute-Vienne), ils étaient 191 à prendre le départ. D'autres ont préféré attendre le petit déjeuner de 6h pour les rejoindre. Tous ont une bonne raison d'être là.

Ma grand-mère était de Magnac-Laval. Elle est décédée, je viens pour elle...

On partage un moment unique, basé pour beaucoup sur la foi. Certains ne croient pas, mais nous avons des échanges entre nous. Toutes les barrières tombent.

54km à parcourir, sur les traces de l'Evêque Saint-Maximin. Sa droiture morale et théologique s'étendait sur tout l'empire romain au 4ème siècle.

Pour ce prêtre normand, installé en Limousin depuis 4 ans, cette longue procession est vraiment particulière.

Quand c'est aussi long ce n'est pas une procession, mais un pèlerinage

Les croix à bénir se succèdent. Encore 8 heures à parcourir. Il est temps de reprendre quelques forces. Ils sont attendus pour la bénédiction finale ce soir à l'église de Magnac-Laval (Haute-Vienne) vers 21 heures.




Sur le même sujet

Les + Lus