Albany ne ferme plus l'usine de Saint-Junien!

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-France MANY

Le PDG du groupe au niveau européen l'a annoncé lors de la table ronde à la préfecture jeudi après-midi

video title

Albany sauvé : joie et émotion des salariés

La direction d'Albany renonce à fermer l'usine de Saint-Junien. Les salariés qui attendaient l'issue de la table ronde devant la préfecture ont versé des larmes de joie et d'émotion devant ce dénouement inattendu.

Le projet remis aux représentants des salariés n'est plus d'actualité et le site de Saint-Junien reste en activité. L'annonce a été faite par Daniel Halftermeyer, président du groupe pour l'Europe.

Remise à plat

Daniel Haftmeyer a dit son intention de "tout remettre à plat". Il souhaite qu' un "travail constructif" s'engage avec les représentants des salariés pour analyser la situation de l'activité et étudier en concertation avec l'Etat et les collectivités toutes "les solutions qui permettront de surmonter les défis auxquels Albany est confronté" 

Albany faisant marche arrière et renonçant à la fermeture du site de Saint-Junien, c'est évidemment une excellente nouvelle  pour les 133 salariés de l'usine qui est à l'arrêt depuis le 23 février et qui depuis lors a mobilisé les politiques.

La table ronde.

Elle s'annonçait cruciale et l'a été pour les salariés menacés de perdre leur emploi. Elle

a réuni le préfet de région, le sous-préfet de Bellac Rochechouart, 4 membres de la direction du groupe, les représentants du personnel et les organisations syndicales. Autour de la table également, des élus et notamment Daniel Boisserie, député socialiste de la circonscription et Pierre Allard, maire de Saint-Junien.  A noter aussi la présence d'un représentant  du ministre du travail, Bruno Dupuy.

Emotion et soulagement

Une centaine de salariés  se sont rassemblés dès le début de l'après midi à l'extérieur de la préfecture, en agitant dans le calme des banderoles. A l'issue de la réunion et l'annonce de la marche arrière de la direction, ils ont laissé éclater leur soulagement et versé quelques larmes.