Cet article date de plus de 9 ans

Bayonne : le Pays basque fête ses écoles

C'était la 29ème édition d'Herri Urrats, au lac de Saint-Pée-sur-Nivelle dans les Pyrénées-Atlantiques.
© France 3 Aquitaine
video title

Saint-Pee-sur-Nivelle : le succès des Ikastolas

C'est l'un des plus grands rassemblements annuels au Pays basque.La fête des Ikachtolas,les écoles en langue basque. Près de 50 000 personnes se sont retrouvées aujourd'hui à Saint Pée sur Nivelle.

 Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé dimanche à  la fête des écoles basques.  " Il s'agit d'un moment très important, car les bénéfices de la journée servent à financer nos projets en matière d'infrastructures ", a indiqué Hur Gorostiaga, directeur de Seaska, la Fédération des écoles en langue basque (ikastolas).

 "Nous recueillons chaque année entre 200.000 et 250.000 euros," estime-t-il.

Une épreuve du baccalauréat en basque

Les " ikastolas " fonctionnent sous la forme associative et sur le principe de l'immersion totale en langue basque. Elles ne reçoivent pas de subventions publiques. A la rentrée 2012, le recteur de l'académie de Pau doit officialiser l'épreuve de mathématiques du Baccalauréat en langue basque.

Ce matin, Seaska a rendu publique cette annonce devant de nombreux officiels : la sénatrice PS Frédérique Espagnac, le vice-président du Conseil régional d'Aquitaine PS, Frantxoa Maïtia, également président de l'Office public de la langue basque (OLPB), Jean-Louis Blenet, président de la Confédération des Calendretas (écoles occitanes) de Pau, et d'autres personnalités. 

Les représentants des Ikastolas ont rappelé aux personnalités présentes que François Hollande a fait la promesse durant la campagne présidentielle de ratifier la charte des langues européennes.

Une grande fête culturelle

"Herri Urrats" est la plus grande fête culturelle d'Aquitaine, selon ses organisateurs.
La journée est placée sous le signe de "Elkartuz Zabaldu" (l'ouverture dans l'Union). Elle est ponctuée de multiples animations, concerts et spectacles avec la participation d'un millier de bénévoles. Les participants viennent majoritairement des deux côtés de la frontière du Pays basque.

 " A la rentrée 2012, Seaska comptera plus de 3.000 élèves, avec une progression de 150 à 200 enfants par an alors que la fréquentation est en baisse dans le secteur public et privé au Pays basque", estime M. Gorostiaga.

 La première ikastola est née en 1969 de la rencontre d'une enseignante et de parents d'élèves.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation