Cet article date de plus de 8 ans

Des amendes pour les viticulteurs fraudeurs

Douze vignerons Blayais ont été condamnés pour avoir ajouté de l'acide sulfurique dans leur vin en 2003.
© France 3

Jeudi, le tribunal correctionnel de Bordeaux condamné 12 viticulteurs, qui en 2003 ont mis de l'acide sulfurique dans leur vin pour en ameliorer la qualité. Des amendes avec sursis pour les 10 vignerons Blayais qui ont avoué. Des amendes fermes pour les 2 qui niaient et pour le droguiste qui a vendu l'acide et l'oenologue qui les a conseillé.

Les prévenus étaient poursuivis pour "fraude et détention de produits destinés à corrompre des boissons destinées à la vente". En clair, il ont utilisé de l'acide sulfurique concentré, aussi appelé vitriol, pour rendre meilleur un vin médiocre. Cette substance dangereuse qui sert dans la fabrication d'engrais ou le décapage des métaux n'aurait été utilisée qu'à des doses infimes, pas dangeureuses pour les consommateurs. Mais c'est une pratique et mensongère et interdite.

Pour leur défense, les viticulteurs Blayais ont expliqué que la sécheresse et la grêle de cette année là, avaient rendu le vin médiocre et qu'il auraient déposé le bilan s'ils n'avaient pas bien vendu leur cuvée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice viticulture