La vigilance reste de mise

Publié le Mis à jour le
Écrit par G.D

Les feux sont sous contrôle à Lacanau et Luxey, dans les Landes. Le pire a été évité à Cestas en Gironde.

video title

video title

Lacanau (33) : retour des campeurs évacués

Le feu est fixé dans la réserve naturelle de l'étang Cousseau mais menace encore de reprendre si le vent se lève dans l'après-midi. Les campeurs ont pu regagner le camping de Talaris évacué hier.

Les pompiers ont gardé un oeil sur le ciel aujourd'hui. L'incendie de Lacanau qu'ils croyaient maîtrisé hier matin est reparti de plus belle à la faveur du vent qui s'est levé dans l'après-midi.

De 300 hectares dans la matinée de lundi, les flammes ont encore grignoté 80 hectares de plus au fil de la journée, imposant l'évacuation de 1000 personnes d'un camping et d'un centre de vacances.

Malgré tout, la situation concernant les trois incendies qui se sont déclarés en Gironde et dans les Landes était considérée comme "favorable" par les pompiers lundi en fin de journée, les vacanciers ayant pu regagner leur centre de vacances et leur camping qui avaient été évacués par précaution.

A Lacanau, au nord-est de Bordeaux sur la côte Atlantique, où quelque 330 hectares ont été détruits depuis samedi, "la situation est favorable sur le flanc gauche et droit mais nous restons toujours vigilants concernant les reprises de feu", a-t-on indiqué au Codis de la Gironde.

Retour au camping

Le camping et le centre de vacances, évacués en milieu d'après-midi par mesure de précaution, ont pu être regagnés par leurs résidants, ont indiqué les gendarmes et les pompiers.

C'est le maire de Lacanau (Gironde) qui a fait l'annonce après 21H00 aux campeurs qui commençaient à s'impatienter sur le parking du complexe sportif de la ville où des solutions provisoires avaient été mises en place.

L'évacuation du camping de Talaris, qui comptait en ce début juillet près de mille personnes, avait été ordonnée vers 16H00 par mesure de précaution, tout comme un centre de vacances accueillant une centaine de vacanciers.

"Ce sont des mesures préventives car les fumées se dirigeaient vers ces lieux", avait précisé le Codis craignant des sautes de feu, c'est-à-dire des projections de particules incandescentes qui amènent des reprises d'incendies.

"L'incendie est stabilisé car son périmètre n'évolue plus", a déclaré le préfet d'Aquitaine, Patrick Stefanini, "mais c'est une zone de tourbières difficile d'accès" et l'incendie "ne peut être combattu que par des moyens aériens", a-t-il dit.

Quelque 170 pompiers équipés d'une quarantaine de camions et appuyés par des avions bombardiers d'eau ont tenté toute la journée "de contenir les lisières" de l'incendie. En raison des risques de reprise de feu, les pompiers resteront "vigilants toute la nuit".

A Cestas, pas d'évacuations malgré la proximité des lotissements

Le second incendie qui s'est déclaré en Gironde, à Cestas, au sud de Bordeaux, était lui "maîtrisé" après 20H00.

Une vingtaine d'hectares a brûlé et malgré la menace des flammes s'approchant de lotissements aucune habitation n'a dû être évacuée. Une aire de service bordant l'autoroute A63 a été momentanément fermée tout comme une voie, ce qui a provoqué un ralentissement.

A Luxey, feu maîtrisé dans la nuit

Dans les Landes, pour le dernier grand départ de feu de la journée en Aquitaine, l'incendie de Luxey a été circonscrit dans la nuit. Il a ravagé 110 hectares de forêt.

Quelque 125 pompiers étaient mobilisés hier soir, appuyés par une cinquantaine de véhicules. Des maisons ont été "sécurisées" mais aucune n'a été évacuée ou endommagée, a-t-on précisé.

Les sapeurs-pompiers sont encore présents sur place ce matin pour noyer les sols, le feu couvant encore. Les canadairs arrosent la zone depuis la fin de matinée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité