Les Girondins ont besoin de vacances

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Chauwin avec l'AFP

Bordeaux s'est incliné 1 à 0 hier face à Rennes. La fin d'une bonne série qui leur permet de pointer à la 10ème place.

video title

Jean-Louis Triaud, président des Girondins

Bordeaux a perdu 1 à 0 à Rennes. Il est 10ème place au classement, Jean-Louis Triaud fait le bilan de la mi-saison.

Bordeaux trouvera peut-être les fêtes indigestes. Les Girondins avaient aligné quatre matches réussis ( 3 victoires, un nul). Ils avaient bien redressé la barre. De la zone relégable, ils avaient regagné la première moitié de tableau. Patatras. Mercredi, en 19ème journée de la ligue 1, ils trébuchent face à Rennes.

Après trois matches sans victoire, les Bretons affichaient un bilan moins alléchant. Les joueurs de Frédéric Antonetti terminent la première moitié de saison avec 32 pts, soit un de plus que l'an dernier à la même époque. Visiblement, le triste match réalisé par son équipe à Ajaccio dimanche (0-1) avait laissé des traces dans la tête d'Antonetti. Pas de Danzé, remplaçant, ni de Féret -en tribunes !- pour la dernière réception de l'année.

Le match a été rythmé mais vierge de toute occasion durant la première mi-temps.   Les Girondins ont tenu, solides. Mais ils sont revenus des vestiaires inexistants.

A la 54ème minute, Kembo trouve la solution par un coup franc mémorable avec la complicité d'un Carrasso tétanisé sur ses appuis.

Et Brahimi, entré en jeu à la mi-temps, aurait pu doubler la mise (62) dans le même exercice, sans le portier bordelais, fébrile d'abord au point de relâcher la balle, réactif ensuite sur sa ligne face à Pajot.

Les Girondins n'encaissent qu'un but. Ils limitent les dégâts et perdent une place au classement. Leur entraineur Francis Gillot ne les accable pas. Il met leur contre performance sur le dos de la fatigue. A la rentrée, c'est sûr, ce sera une autre équipe.

>> Le président des Girondins Jean-Louis Triaud viendra faire le point à la mi-saison sur le plateau du Midi Pile de France 3 Aquitaine ce jeudi 22 décembre. Il répondra aux questions de Sylvain Bouchon.

Les réactions

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : " Le problème, c'est qu'à la mi-temps on leur dit (aux joueurs) d'arrêter de perdre des ballons bêtes et qu'en seconde période ça continue. On est tombé sur une équipe de Rennes qui était plus forte que nous et on leur donne le ballon. Mi-temps catastrophique, leur gardien n'a pas plongé une seule fois. Je m'attendais à mieux, c'est vrai qu'on avait fait beaucoup d'efforts. Rennes est quand même meilleur au niveau de la maîtrise et des individualités. La victoire est méritée pour Rennes, il y a encore beaucoup de travail, et on va se concentrer sur la seconde partie de saison.

Ce sera un autre championnat, avec des joueurs reposés. C'est inquiétant, mais les vacances peuvent remettre les joueurs à l'endroit. Je ne vais pas taper aujourd'hui sur l'équipe alors qu'elle a fait beaucoup d'efforts depuis trois mois pour remonter une situation délicate. Avec 23 pts, on n'est sûr de rien, d'autant que tout le monde s'accroche derrière ".

Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes) : " Quand un entraîneur gagne, il est soulagé. Je pense que la victoire est méritée au regard de la seconde mi-temps. On était un peu inhibé, pas en confiance en première mi-temps, il ne faut pas qu'on perde le fil. On aurait mérité un autre but mais on a su tenir le score, j'espère qu'on y arrivera en 2012. Entraîneur, c'est un métier difficile, j'ai connu des moments plus difficiles, mais il faut savoir les traverser et en sortir. Le championnat est encore long. Marseille était condamné et maintenant ils sont dans la course. Nous, il faut qu'on soit régulier ".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité