Risque de braquages

Publié le Mis à jour le
Écrit par JS avec AFP

6 ème jour de grève des convoyeurs de fonds de la Brinks dans le Sud Ouest

25 convoyeurs de fonds de la Brinks sur la zone des Landes et des Pyrénées-Atlantiques bloquent depuis lundi la quasi-totalité des sites de ramassage.



"Le Carrefour du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz) ou les casinos de Biarritz, les guichets de l'autoroute, pour ne citer que ceux-là, ont leurs coffres remplis", a expliqué à l’AFP Alain Duzert, responsable de l'Union locale CGT à Bayonne.

"C'est un gros risque pour la sécurité publique avec le spectre de braquages", a-t-il souligné, ajoutant qu'"une pénurie d'argent liquide est à craindre alors que le 14 juillet et son flot de touristes se profile à l'horizon".

La grève a été décidée suite à la demande des salariés de cette zone d'une prime de 400 euros pour un surcroît d'activités durant la période estivale.

La direction régionale à Bordeaux leur a refusé, arguant du fait que cette prime devait être négociée à l'échelon national car ce surcroît d'activités concerned'autres zones en France durant l'été.



La situation étant bloquée, l'argent n'est plus relevé depuis mardi et l'intersyndicale a dit craindre des problèmes de braquage comme cela a eu lieu dernièrement à Marseille durant une grève de la Brinks

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité