La Nouvelle-Aquitaine en avance sur la vaccination

Alors que la France vient de franchir la barre des 10 millions de personnes vaccinées contre la Covid-19, la région Nouvelle-Aquitaine détient une longueur d'avance avec une couverture vaccinale supérieure à la moyenne nationale.

Le 10 mai 2021, 28 visiteurs réguliers de résidents du centre Chastaingt et Jean Rebeyrol 2 de Limoges ont été vaccinés.
Le 10 mai 2021, 28 visiteurs réguliers de résidents du centre Chastaingt et Jean Rebeyrol 2 de Limoges ont été vaccinés. © M.Codet-Boisse - France Télévisions

Ce jeudi 8 avril 2021, la France a franchi le seuil des 10 millions de personnes ayant reçu une première injection de vaccin contre le Covid-19. Une barre symbolique, mais qui ne doit pas faire oublier que le pays reste encore loin d'une protection totale face à l'épidémie.
14,6% de la population française a reçu la première injection et 4,9% a bénéficié des deux doses.

En Nouvelle-Aquitaine, c'est la barre d'un million de vaccinés qui vient d'être franchie. A la date du 7 avril, 1 008 917 habitants de la Région avaient reçu la première injection d'un vaccin anti-Covid, soit 16,3% de la population (près de deux points de plus que la moyenne nationale), et 5,6% avaient reçu les deux doses.

Des disparités départementales

Au sein de la région Nouvelle-Aquitaine, tous les départements ne sont pas aussi avancés en matière de vaccination. Parmi les moins bons élèves, le Lot-et-Garonne affiche une couverture vaccinale de 14,7% selon les données de Santé Publique France, alors que la Corrèze, la Creuse et les Pyrénées-Atlantiques culminent à 18,4%. Les Landes et la Charente-Maritime sont également relativement bien placées avec un taux supérieur à 17%.

Nombre de personnes ayant reçu au moins 1 dose et 2 doses de vaccin contre la COVID-19 et couverture vaccinale (% de la population), par département, Nouvelle-Aquitaine
Infogram


Ces chiffres ne sont pas particulièrement étonnants compte-tenu de la pyramide des âges et de la sur-représentation des personnes âgées dans certains de nos départements.

Pour le directeur de l'hôpital de Guéret, Karim Amri, les bons chiffres de vaccination affichés en Creuse ne sont pas une surprise : "On a démarré tôt la vaccination dans notre département, et les premiers chiffres étaient déjà hauts. On a su créer rapidement un partenariat avec le personnel hospitalier mais aussi les partenaires : infirmiers et médecins libéraux, pompiers, et la préfecture qui nous a permis d'avoir un dispositif important pour notre territoire."
 

Ouvert ce 6 avril, le "supercentre" de vaccination de Guéret pourrait accueillir jusqu'à 3000 personnes par semaine.
Ouvert ce 6 avril, le "supercentre" de vaccination de Guéret pourrait accueillir jusqu'à 3000 personnes par semaine. © M.Codet-Boisse - France Télévisions


A ce jour, presque les deux tiers (62%) des 75 ans et plus ont reçu la première dose, et un tiers les deux doses. La vaccination progresse aussi fortement dans la tranche d'âge 65-74 ans avec 32% des personnes concernées ayant reçu la première injection.
A noter que 97 % des résidents en EHPAD ou Unité de soins de longue durée ont reçu une dose de vaccins, 76,3 % les deux doses.

L'AstraZeneca boudé

Sur la population actuellement vaccinée (au moins une dose) en Nouvelle-Aquitaine, 65% a reçu le vaccin Pfizer, 28% l'AstraZeneca et 6% le Moderna.

Mais à la suite de la suspension temporaire de l'AstraZeneca, des polémiques sur les risques de thromboses et de sa restriction aux personnes âgées de plus de 55 ans, la proportion de personnes vaccinées avec le sérum suédo-britannique a fortement chuté. Même si les centres de vaccination de Nouvelle-Aquitaine ne sont pas restés avec des centaines de doses sur les bras, comme cela a pu se passer dans les Hauts de France...

Selon un récent sondage, 71% des Français refuseraient de se faire vacciner avec l'AstraZeneca, alors que la Haute Autorité de Santé rappelle que le bénéfice reste supérieur aux risques.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19