Coronavirus : les Landes classées en vulnérabilité élevée

L'évolution du virus est préoccupante dans les Landes. La préfète Cécile Bigot-Dekeyzer annonce le classement des Landes en "vulnérabilité élevée". Pas encore en zone rouge.

La préfète des Landes entourée des équipes de l'ARS annonce la progression du virus dans le département
La préfète des Landes entourée des équipes de l'ARS annonce la progression du virus dans le département © Ludivine Tachon
Les Landes ne sont pas épargnées par la diffusion rapide du virus. Début août, il y avait cinq cas par jour dans le département, alors qu'il y en a 60 actuellement. soir dix fois plus en quelques semaines. Et le seuil des 50 cas pour 100 000 habitants est aujourd'hui dépassé avec 65,3 cas ce qui classe automatiquement les Landes en zone de vulnérabilité élevée. Le taux de positivité lors des tests réalisés est de 4,8 %, selon les dernières données fournies par l'ARS ce vendredi matin, ce qui est au-dessus de la moyenne nationale située à 3 %. 

Toutes les classes d'âge sont concernées avec un augmentation importante chez les plus de 75 ans, la classe d'âge décrite comme vulnérable depuis l'apparition du virus. 

Pour l'heure, il y a peu d'hospitalisations et personne en service de réanimation. 
L'ensemble du département est touché par la diffusion du virus.
Des foyers épidémiques, appelés aussi clusters, sont recensés dans les écoles, les crèches, le CADA ( accueil des étrangers ) EHPAD et centre hospitalier.

Dépistage : le point faible

Comme partout en France où le virus progresse, les Landes connaissent une situation tendue pour effectuer les tests de dépistage et les délais s'allongent pour connaître les résultats. 
" Il y a des points compliqués comme Biscarosse par exemple ( .. ) confie Didier Couteaud, directeur de l'ARS dans les Landes. " Il y a des situation diverses. Il y a des situations où l'on tient très bien les prises de rendez-vous dans les 48 h  avec un résultat dans les 48 h . Et on a des situations où on sait qu'on a du mal à prendre des rendez-vous et on a des résultats qui arrivent avec du décalage. "

L'objectif, c'est bien de travailler à une multiplication des points de prélèvements. 

Didier Couteaud - ARS Landes -

L'ARS mobilise donc un laboratoire vétérinaire Pyrénées Landes. Des laboratoires privés s'équipent pour " tenir le rythme des prélévements " ajoute Didier Couteaud. 
L'agence régionale de Santé entend maintenir un maillage à l'échelle du territoire car le virus est présent sur l'ensemble du département. Les infirmières scolaires sont appelées à aider à développer cette stratégie du test. 

En réponse à la présence du virus plus importante dans le département, la préfète a pris un arrêté qui étend le port du masque à compter de mercredi 16 septembre. , notamment aux établissements scolaires et lieux d'activités.

Le monde sportif landais et les organisateurs de la corrida à Dax à la fin du mois sont suspendus à l'évolution du virus. 

La situation se tend dans différents départements : "Le virus tourne de plus en plus vite dans certains départements, ce qui conduit le gouvernement à durcir un peu les règles", a indiqué Emmanuel Macron.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société