Accidents, chute de terre, inondations : la tempête Louis continue de sévir dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques

La tempête Louis a occasionné de nombreux dégâts, ce samedi 24 février, dans les Landes particulièrement. En cause, des épisodes de grêles dans le département, mais aussi dans les Pyrénées-Atlantiques.

La grêle a surpris de nombreux automobilistes, ce samedi 24 février. Dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, la tempête Louis continue de frapper. De fortes pluies ainsi que des chutes de grêle ont été recensées dans les deux départements. 

Bayonne sous la grêle

À Bayonne, la grêle a fortement chuté dès le milieu de matinée. Les rues ont été couvertes, pendant plusieurs heures, d’un tapis blanc.

Quelques accidents légers se sont produits, comme cet automobiliste, qui n’a pas réussi à éviter un poteau de béton.

Huit accidents en quelques heures

Dans les Landes, le bilan est plus lourd. La grêle a provoqué de nombreux accidents, mobilisant une trentaine de pompiers. Neuf véhicules ont été impliqués dans les accidents sur l’A63, à la hauteur de Lesperon. Au total, sur les dix-sept personnes impliquées, un homme de 21 ans a été transporté en urgence absolue, deux autres personnes étaient en urgence relative.

En début d’après-midi, le scénario s’est de nouveau produit, cette fois, à Saint-Geours-de-Maremne, sur un kilomètre d’autoroute. Quatorze véhicules sont impliqués dans des accidents avec une trentaine de personnes à bord. Onze personnes ont été prises en charge en urgence relative. Il s’agissait de conducteurs de voiture, mais aussi de camping-car ou encore de poids lourds.

L'après-midi a également été le théâtre de quatre accidents, de nouveau à Lesperon. Au total, 28 pompiers ont été mobilisés sur les lieux, aux côtés de la gendarmerie et de la police. Dix véhicules ont été accidentés, provoquant une réduction de la circulation à une voie sur cette départementale. Treize personnes ont été touchées par ces accidents, dont 4 en urgence relative. 

Dans le département, les routes D350E, D446, D339, D405, D352 sont partiellement coupées à la circulation en raison d’inondations, indique le département. C’est également le cas à Dax, où l’Adour est en crue. À Hinx, la route a été totalement recouverte par un talus qui s’est désolidarisé après de fortes pluies. Elle devrait être coupée tout le week-end.