• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dax : sécurité renforcée pour la féria

Ferias de Dax
La sécurité sera maximum

La feria de Dax se tiendra bien du 11 au 15 août, encadrée par un dispositif de sécurité de 1 400 personnes, pour un budget proche du million d’euros.

Par Marie-Eve Constans

La traditionnelle pétarade (mascletà) et les bombes qui ponctuaient la feria, sont supprimées, pour éviter la panique, mais le feu d'artifice de clôture sur les berges de l'Adour, lui, est maintenu. De quoi ravir les 150 000 spectateurs attendus. La Feriscapade est maintenue elle aussi, sur un parcours revu : quasi identique à celui de l'an dernier.

Pour sécuriser la deuxième feria de la Nouvelle-Aquitaine en termes d'affluence, la circulation et le stationnement des véhicules sont restreints : tout l'hypercentre sera fermé de midi à 5h du matin. Empruntez au maximum les navettes spéciales.

Les fouilles seront multipliées, notamment à l'entrée des arènes. Arrivez plus tôt aux spectacles et évitez les gros sacs à dos.

"Le risque zéro n'existe pas", a prévenu le maire Gabriel Bellocq.

 Pour le reste, le programme de la féria qui rassemble près de 800 000 personnes pendant cinq jours, demeure inchangé. Le dispositif de sécurité en revanche, est inédit : 447 policiers (378 en 2015), deux ou trois compagnies de CRS (la moitié en 2015), huit caméras de vidéosurveillance, des hommes de la police de l'air et des frontières, 120 gendarmes, 31 douaniers, plus le service d'ordre de la SNCF et une trentaine de militaires en armes du dispositif Sentinelle. La ville a en plus embauché 220 vigiles, 130 placiers aux arènes et mobilisé 500 personnes pour les secours aux personnes. Le budget municipal consacré à la sécurité a explosé : près d'un million d'euros.

Comme ses cousines de Bayonne et Mont-de-Marsan, la féria de Dax sera donc sous haute surveillance. Les forces de l'ordre appellent toutefois le public à rester vigilant.

Sur le même sujet

Réunion concernant les bassines

Les + Lus