• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La filière foie gras retrouve le sourire dans le Sud-ouest

Les producteurs de foie gras reprennent des couleurs dans les Landes. Pour la première fois en 2018, les ventes sont en augmentation, après deux ans de grippe aviaire. 

 

Par Charlotte Boniteau

À  Peyrehorade dans les Landes, les producteurs de foie-gras sont apaisés.

Après deux ans de crise dus à la grippe aviaire, ils commencent à retrouver un équilibre dans leurs productions. 

Sandrine Paris-Lesgourgues, gérante de la société "Paris foies gras" est ravie : "2018, c'est une bonne petite année, on a connu deux ans de grippe aviaire. On est contents d'avoir fini l'année sereinement."

Depuis deux ans, les coûts de production ont augmenté de 15 %. Mais le prix est aujourd'hui stabilisé. 

"Le foie gras ce n'est pas donné on le sait bien. C'est beaucoup de boulot pour les éleveurs. Alors, de temps en temps, on se fait plaisir", estime une cliente du marché. 
 

Les Français friands de foie gras 

Selon une étude du CIFOG (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras), 95 % des Français consommeront du foie gras pendant les fêtes

Il est même considéré comme incontournable par trois-quarts des Français



 

Sur le même sujet

Edith Cresson et les écoles de la deuxième chance

Les + Lus