Cet article date de plus de 7 ans

Incendie criminel aux arènes de Rions des Landes

Un incendie s'est produit dans la nuit de dimanche à lundi aux arènes  de Rions des Landes endommageant deux portes et la toiture. L 'origine criminelle du sinistre ne fait pas de doute selon les gendarmes chargés de l'enquête.

Incendie criminel contre les arènes de Rion-des-Landes
Incendie criminel contre les arènes de Rion-des-Landes © France 3 Aquitaine

Les pompiers, appelés à 02H30 sur les lieux, ont rapidement pu éteindre l'incendie qui a endommagé les deux portes situées à l'arrière des arènes et a eu le temps d'atteindre la toiture du bâtiment.

Les arènes de Rion-des-landes avaient été le théâtre d'une manifestation illégale menée par des militants anti-corrida. Le 24 août, lors d'une novillada, une corrida avec mise à mort opposant de jeunes taureaux à de jeunes toreros. Délogés par les gendarmes et renvoyés à l'extérieur de l'enceinte, les manifestants s'étaient ensuite lancés sur le camion qui contenait les jeunes taureaux avant d'être de nouveau repoussés par les forces de l'ordre. Huit militants avaient été blessés.

"On est dans l'escalade. La prochaine étape, un jour ou l'autre, il y aura un malheur, c'est ce que je ne cesse de répéter pour prévenir", prévient André Viard, le président de l'observatoire national des cultures taurines, dont le domicile avait été incendié en juillet 2012 "avec le même procédé, de la paille
devant ma porte avec toute ma famille dans la maison.

Un incendie criminel qui intervient dans un climat de tension entre les anti et  les pro-corrida. Rion des Landes accueillera dimanche 24 novembre   une Fiesta campera, corrida avec mise à mort où sont invités les matadors qui marquent ainsi la fin de leur saison tauromachique en Europe.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie tauromachie polémique