Landes : le risque d'incendie de forêt augmente avec le brûlage de déchets verts

Le brûlage de déchets verts reste interdit dans les Landes. Pourtant, les pompiers sont intervenus à trente-cinq reprises en moins d'un mois pour éteindre des feux chez des particuliers férus de jardinage. La préfecture en appelle à la responsabilité de chacun. 

Les déchets verts doivent être stockés ou valorisés en compost en attendant la réouverture des déchetteries.
Les déchets verts doivent être stockés ou valorisés en compost en attendant la réouverture des déchetteries. © Laurent Theillet
"Amoureux du jardinage, ne brûlez pas vos déchets verts". C'est en substance le message de la préfecture des Landes qui a constaté une recrudescence des départs de feux chez des particuliers.

Interventions à répétition

Les pompiers des Landes interviennent, avec la gendarmerie dès qu'ils aperçoivent des colonnes de fumée. Depuis le 23 mars, ce ne sont pas moins de 35 départs de feu qui ont nécessité des interventions chez des particuliers. Des feux, heureusement maîtrisés l'immense majorité, mais qui représentent néanmoins des risques en cas de vents violents. Et qui sont strictement interdits toute l'année.

Sécheresse des sous-bois

"Les conditions météorologiques actuelles et l'état de sécheresse printanière de la végétation des sous-bois", constituent des facteurs de risque importants, rappelle la préfecture dans un communiqué. Le département des Landes, se trouve actuellement en vigilance jaune , avec un risque "moyen". 

Des jardiniers peu respectueux du règlement

Nombreux sont ceux qui, en cette période de confinement, consacrent du temps à leur jardin tout en profitant du beau temps. Nettoyage, désherbage, taille des arbustes… Des activités qui génèrent un certain nombre de déchets verts.
 
Vous ne savez pas quoi faire de vos déchets de tonte ? C'est le moment de vous lancer dans la culture de la patate sur gazon, facile, économique, écologique...
Vous ne savez pas quoi faire de vos déchets de tonte ? C'est le moment de vous lancer dans la culture de la patate sur gazon, facile, économique, écologique... © France 3 Périgords - Pascal Faiseaux


Or, crise sanitaire oblige, les déchetteries sont fermées. Impossible donc de se débarrasser des encombrants déchets verts. 
Le brûlage de ces déchets est interdit toute l'année. En plus du risque d'incendie, le procédé émet de nombreux polluants, dont certaines particules qui véhiculent des composés toxiques et cancérigènes.
"Ces particules fines sont un facteur majorant du nombre et de l’intensité des crises d’asthme et d’allergies. Elles sont également à l'origine d’un grand nombre de décès anticipés : soit 3 500 en Nouvelle-Aquitaine", rappelait l'Agence régionale de santé en novembre.

Que faire de ces déchets ?

En attendant la réouverture des déchetteries, d'autres solutions se présentent aux jardiniers : stocker ses déchets pendant quelques semaines encore, les broyer, ou les valoriser en compost ou en paillage. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers jardins nature