Le Waveboat, une embarcation hybride unique conçue dans les Landes

Publié le Mis à jour le

Mi bateau, mi jet ski ! C'est une innovation présentée au salon du Nautisme d'Arcachon. Le Waveboat a été inventé par une entreprise néo-aquitaine aujourd'hui basée à Sanguinet, dans Les Landes. Très maniable, cette embarcation participera à la future expédition de l'explorateur Jean-Louis Etienne.

Depuis 10 ans, le lac de Sanguinet est le laboratoire à ciel ouvert d'un bateau unique au monde. Le Waveboat est propulsé par un jet ski. Encastré à l'arrière du bateau, il  peut être détaché de l'embarcation en moins de cinq minutes. Son créateur, Patrick Bardon était podo-orthésiste de formation. Il a changé de cap et décidé de vivre de sa passion pour le nautisme et le jet ski.  

Je suis devenu père deux fois. On emmenait nos enfants sur un jet ski et on mangeait un sandwich sur un jet ski. On aspirait à quelque chose de plus familial.

Patrick Bardon

 

C'est ainsi que née l'idée d'un engin hybride. Les premiers dessins sortent en 2006. Quatre ans plus tard, le chantier naval voit le jour. De 40 m² à la Teste-de-Buch, en Gironde, il s'étend aujourd'hui sur 5 000 m² de bâtiments à Sanguinet, dans les Landes. Depuis quinze ans, Sealver peaufine son innovation et propose onze modèles.

durée de la vidéo: 01 min 51
Mi bateau, mi jet ski, une innovation fabriquée dans les Landes ©France télévisions

Grâce à un très faible tirant d'eau, à sa maniabilité et à sa vitesse, le Waveboat peut naviguer dans une eau peu profonde ou agitée. A ce titre, il intéresse de plus en plus les professionnels comme les services de secours. 

Le célèbre explorateur français Jean-Louis Etienne en personne est venu à Sanguinet sur le chantier. Il a proposé d'utiliser deux Waveboats lors de sa prochaine expédition dans l'Océan austral prévue en 2024. 

Les Waveboats feront la navette entre le vaisseau scientifique Polar Pod et le bateau ravitailleur. 

On est très fiers d'avoir été sélectionnés par un explorateur comme Jean-Louis Etienne, qu'il soit venu nous chercher en personne, qu'il soit venu vérifié ce qu'il attendait de nos bateaux.

Patrick Bardon

La production de l'entreprise a doublé en 5 ans. 80% est vendue à l'exportation. Pour s'offrir un bateau de loisir sorti des ateliers de Sanguinet, il faut compter en moyenne 30 000 euros.