Les migrants de Biscarosse veulent retourner à Calais

Depuis mercredi, une cinquantaine de réfugiés en majorité kurdes irakiens est accueillie à Biscarosse dans les Landes. Des hommes surtout mais aussi quelques femmes et enfants, qui ont été déplacés de Calais, pour des raisons humanitaires et sanitaires.

Le Centre Udiaquola, à Biscarrosse, habituellement fréquenté par les stagiaires de voile et de sports nautiques, accueille en ce moment une cinquantaine de migrants.
Le Centre Udiaquola, à Biscarrosse, habituellement fréquenté par les stagiaires de voile et de sports nautiques, accueille en ce moment une cinquantaine de migrants. © France 3 Aquitaine
Quatre jours après leur arrivée au bord du Lac de Biscarosse, après avoir pourtant quitté Calais et son  camp insalubre, certains veulent déjà repartir. Pour être plus prêts de l'Angleterre, leur destination finale, qui semble avoir toujours une image d'El Dorado pour ces exilés.

Un accueil qui fait débat dans la population de biscarosse. De la défiance d'un côté mais aussi de la solidarité et une envie de partage, de l'autre.

La démarche d'accueil des migrants, financée par l'état, devrait prendre fin à la fin du mois de février. 

Regardez le reportage de Patrick Pannier et Laurent Montiel.
Interviennent dans ce sujet : Mohammad, Réfugié Kurde Irakien - 25 ans / Alain Gaston, Directeur association P E P 40 / Laure Nayach, Membre "Harmonie des Lacs"

durée de la vidéo: 01 min 45
Les migrants de Biscarosse veulent retourner à Calais






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration