"Chasseurs, restez chez vous". Dans les Landes, chasseurs et défenseurs des animaux se retrouvent au tribunal

Publié le
Écrit par Marine Cardot avec Thibault Grouhel
durée de la vidéo : 01min 22
{} ©France télévisions

Après deux renvois, la fédération de chasse des Landes et la fondation Brigitte Bardot se retrouvaient aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. En cause, une campagne d’affichage lancée début 2021, que les chasseurs estiment diffamatoire.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

C'est un slogan qui avait fait couler beaucoup d'encre. "Chasseurs, sauvez des vies, et restez chez vous". Au printemps  2021, ces affiches, imitant la campagne anti-covid du gouvernement, se retrouvaient par centaines sur des panneaux d'affichage de toute la France. 

L'œuvre de la Fondation Brigitte Bardot, qui milite pour la protection des animaux, et contre la chasse.  Ces quelques mots étaient accompagnés de chiffres : 141 accidents dont 11 mortels, 30 millions d'animaux abattus.

Liberté d'expression

Une attaque pour les fédérations de chasseurs, qui a saisi la justice dans différentes régions en portant plainte pour diffamation.

La fondation Brigitte Bardot a déjà été relaxé par trois autres tribunaux. L'association de défense des animaux gardera cette fois encore la même ligne de défense : elle met en avant la liberté d'expression.

Son avocat a exprimé une certaine lassitude après plusieurs audiences. "Il faudrait avoir une attitude un peu plus constructive, un peu plus intelligente... Plutôt que de poursuivre une affiche qui a été publiée il y a maintenant deux ans. Ça n'a pas trop de sens", a estimé Maître François-Xavier Kelidjian.

Des chasseurs et leurs familles "humiliés"

De son côté, la fédération de chasse des Landes s’estime dans son droit. Au nom de ses adhérents, elle défend l’intérêt de son activité. "Nous avons fait ce qu'il fallait pour défendre l'intérêt de nos concitoyens, parce qu'il y a les chasseurs mais il y a aussi les familles des chasseurs, qui se sont, elles aussi, souvent senties humiliées, visées par ces campagnes d'affichage", assure son directeur Régis Hargues. Quel que soit le rendu, la fédération de chasse des Landes estime qu'elle a bien fait de lancer une procédure judiciaire. 

Près de deux ans après le dépôt de la plainte, le jugement sera rendu en délibéré le 13 décembre, au palais de justice de Mont-de-Marsan. La saison dernière, 90 accidents de chasse, dont 8 mortels, ont été recensés en France. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité