• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Découvrez la réserve naturelle du courant d'Huchet à Léon, dans les Landes

L'embouchure du courant d'Huchet. / © Réserve naturelle courant d'Huchet
L'embouchure du courant d'Huchet. / © Réserve naturelle courant d'Huchet

En randonnée pédestre ou en bateau, le courant d'Huchet, classé réserve naturelle nationale depuis 1981, vous dévoile toutes ses beautés : son histoire, sa faune et sa flore unique. Le site accueille 100 000 visiteurs par an. Un joyau à préserver...

Par America Lopez

La réserve du courant d'Huchet, l'écosystème le plus riche en Aquitaine


Le courant d'Huchet, véritable cordon ombilical entre l'étang de Léon et l'océan Atlantique, constitue un site riche en histoire, en traditions et en habitats pour la flore et la faune. Il est à ce jour le seul cours d'eau du golfe de Gascogne dont l'embouchure n'a pas été stabilisée par travaux d'endiguement.
 

Dans la réserve du courant d'Huchet, vivent 250 espèces d'oiseaux dont une centaine d'oiseaux reproducteurs. Il y a aussi des reptiles comme la cistude d'Europe, le lézard ocelé, énumère françois Faure, conservateur de la réserve.


Le Courant d'Huchet s’écoule dans les communes landaises de Vielle Saint Girons, Léon et Moliets et Maa sur plus de 600 hectares, est l'un des sites, classé réserve naturelle, le plus diversifié et le plus riche de la région, que ce soit au niveau des écosystèmes ou du biotope.
 

Elle constitue un espace réduit où se côtoient de l'eau douce et de l’eau saumâtre, des sols très secs et des sols à inonder, d'où la présence d’un nombre élevé d'espèces animales et végétales, explique François Faure, conservateur de la réserve.

 
© Carte réserve naturelle nationale Courant d'Huchet
© Carte réserve naturelle nationale Courant d'Huchet

 

Le Courant d'Huchet en images


Découverte au fil de l'eau avec les bateliers


Dans un cadre naturel, les bateliers vous feront découvrir le courant d'Huchet, classé réserve naturelle nationale, son histoire, sa faune et sa flore à bord de barques 6 places en 2 heures de promenade.

La batellerie a débuté dans les années 1920 et se poursuit encore actuellement. Elle permet la découverte du courant et de sa forêt galerie par un autre moyen que la randonnée pédestre. Il s'agit du principal mode de visite guidée de la réserve.

Aujourd'hui, 35 rameurs effectuent des roulements. Durant la saison estivale, environ 20 000 personnes parcourent ainsi le courant d’Huchet. 

Nous sommes des bateliers indépendants. Pour certains d'entre nous, la batellerie est un complément de revenus. Moi, je suis à la retraite et originaire de Léon. Quand j'étais gamin, les bateliers me faisaient rêver, raconte Patrice dit "Patou", batelier sur le courant d'Huchet.

Les bateliers de Léon ont conservé une barque très sommaire, avec rames et sans moteur, pour transporter les passagers :

Des fois, les gens sont gênés de nous voir ramer durant deux heures pour eux, mais moi j'aime ça, et je leur réponds que c'est un échange de bons procédés !

Patrice dit "Patou" en raison de la couleur rose de sa barque , batelier sur le lac Léon. Les bateliers sont les seuls autorisés à naviguer dans la réserve du courant d'Huchet. / © France 3 Aquitaine/ América Lopez
Patrice dit "Patou" en raison de la couleur rose de sa barque , batelier sur le lac Léon. Les bateliers sont les seuls autorisés à naviguer dans la réserve du courant d'Huchet. / © France 3 Aquitaine/ América Lopez
 

Le Courant d'Huchet, c'est "L'Amazonie landaise"!


La promenade en galupe (barque traditionnelle à fond plat) le long du bras d'eau reliant le lac de Léon et l'océan Atlantique permet de découvrir une succession de paysages entre marécages, tourbières et dunes, où nichent de nombreuses espèces animales insoupçonnées et protégées dont 200 espèces d'oiseaux, loutres, visons, hérons cendrés, cistudes (tortues) et quantité de poissons. Le descendre en galupe jusqu’à l’océan :

C’est 10 km de balade exotique inoubliable, selon les bateliers.

La descente en barque du courant d'Huchet dure deux heures et fait 8 km. / © France 3 Aquitaine/ América Lopez
La descente en barque du courant d'Huchet dure deux heures et fait 8 km. / © France 3 Aquitaine/ América Lopez




Le terme accrocheur d'"Amazonie landaise" a été trouvé dans les années 70 par les bateliers indépendants qui travaillent à Léon pour attirer les touristes...Un terme plutôt adapté quand on a descendu le courant d'Huchet, entre terre et océan, sous une longue forêt galerie...A l'évidence, vous êtes ailleurs !
 

Le déversoir du Courant d'Huchet dans l'Océan atlantique. / © Photo bateliers Courant d'huchet
Le déversoir du Courant d'Huchet dans l'Océan atlantique. / © Photo bateliers Courant d'huchet


 

15 km de sentiers pédestres balisés


La randonnée peut se faire librement ou bien encadrée avec un garde de la réserve. Les visites guidées ont commencé depuis le 26 juin, au rythme de deux ou trois par jours, il faut réserver.

Le site est riche en oiseaux et en végétaux. il faut rappeler que les chiens et les vélos sont interdits. C'est important pour nous gestionnaires de la réserve de sensibiliser le public pour préserver le milieu, insiste François Faure, conservateur de la réserve du courant d'Huchet.

 
Il est possible de découvrir la réserve naturelle du courant d'Huchet en randonnée pédestre, les sentiers sont balisés dans la forêt, le long de la rivière. / © France 3 Aquitaine/ América Lopez
Il est possible de découvrir la réserve naturelle du courant d'Huchet en randonnée pédestre, les sentiers sont balisés dans la forêt, le long de la rivière. / © France 3 Aquitaine/ América Lopez


Un site protégé à respecter lors des promenades


Découvert en 1908 par le poète italien Gabrielle Annunzio, le Courant d'Huchet est classé dès 1934 parmi "les monuments naturels et les sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque".

En  1981, c'est la création de la Réserve Naturelle Nationale du courant d'Huchet sur une superficie de 656 ha. 

La fréquentation touristique est en forte hausse ces dernières années et il ne faudrait pas que ce soit au détriment du site qui est fragile, rappelle François Faure, conservateur de la réserve naturelle nationale du courant d'Huchet.

 
François Faure est le conservateur de la réserve naturelle, et à ce titre, chargé de protéger le site classé. / © América Lopez
François Faure est le conservateur de la réserve naturelle, et à ce titre, chargé de protéger le site classé. / © América Lopez


Le gestionnaire de la réserve précise qu'une patrouille de surveillance circule sur le site chaque jour pour veiller aux respects des consignes comme "rester sur les sentiers balisés, ne pas cueillir de végétaux, éviter le bruit pour ne pas effrayer la faune sauvage".

La mise en réserve naturelle du courant d'Huchet en 1981 avait pour objectifs de conserver un site unique, d'intérêt patrimonial (notamment botanique), mais aussi de limiter les actions anthropiques ainsi qu’un excès de fréquentation touristique sur le courant.

Attention, les vélos et les chiens sont interdits dans la réserve.
 


VIDEO : descente du courant d'Huchet en images avec Patou, batelier sur le lac Léon, qui va vous guider au fil de l'eau sur 8 km de rivière,  et les recommandations de François Faure, conservateur de la réserve naturelle pour découvrir la faune et la flore tout en la préservant :

 
Découvrez la réserve naturelle du Courant d'Huchet à Léon, dans les Landes


Pour plus d'infos, cliquez-ici pour accéder au site de la Maison de la réserve

 

Infos pratiques

Du 1er juillet au 31 août, départs tous les matins à 10 h pour 2 heures de balades et tous les après-midis à 14h30 pour des balades de 3 ou 4 heures.
Les tarifs ? 15 euros pour deux heures de balade pour un adulte et 8,50 euros pour les enfants de moins de 6 ans. Tous les tarifs ici

Pour tout renseignement concernant les promenades en barque avec les bateliers du Courant d'Huchet, il faut contacter le bureau des bateliers au 05 58 48 75 39 ou cliquez-ici

Depuis Bordeaux, il faut compter 1h40 de voiture par l'A63.

Sur le même sujet

Guillaume de Conti, viticulteur

Les + Lus