• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le Landais Jean Labat est décédé à 102 ans

Jean Labat avec son char lors de la libération de Strasbourg à la fin de la Seconde guerre mondiale.
Jean Labat avec son char lors de la libération de Strasbourg à la fin de la Seconde guerre mondiale.

Originaire de Peyrehorade, Jean Labat avait notamment participé à la libération de la France durant la Seconde guerre mondiale. Il a ensuite été chef de cabinet de Jacques Chaban-Delmas, puis collaborateur du ministre des armées Pierre Messmer. Il est décédé mardi à l'âge de 102 ans. 

Par Alexandre Muffon Cattin

On pourrait croire qu'il a vécu plusieurs vies. Le Landais Jean Labat, de Peyrehorade, est décédé mardi à 102 ans

Fils de Pierre Labat, chef de gare puis maire de Peyrehorade de 1945 à 1959, Jean Labat a toujours été très attaché à sa ville d'origine. Grand fan de rugby, il a notamment joué durant sa jeunesse avec Jacques Chaban-Delmas.

 

Libérateur du pays



La guerre est venue interrompre sa passion du sport. Le Landais a tenu bon et a été l'un des libérateurs du pays. Avec son camarade Chaban-Delmas sur le terrain et sur le front, Jean Labat est entré dans le monde politique

Il a notamment été son chef de cabinet (à la présidence de l’Assemblée Nationale et à Matignon), il a aussi été collaborateur du ministre des armées, Pierre Messmer.

 

"Grand serviteur de la France"



Cette vie parisienne ne lui a pas fait renier ses origines puisqu'il a été élu conseiller municipal de Peyrehorade de 1965 à 1971. 

Geneviève Darrieussecq, ancienne maire de Mont-de-Marsan et secrétaire d’État auprès de la ministre des armées, a tenu à rendre hommage à ce "grand serviteur de la France", en lui témoignant tout son "respect".
 
 

Du rugby à la guerre, avant la politique et la retraite à Peyrehorade, Pierre Labat aura eu une vie bien remplie, entre les Landes et Paris. 
 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus