Municipales 2020 : Redonner vie au centre-ville, l'enjeu de ces élections à Mont-de-Marsan

La re dynamisation du centre-ville de Mont-de-Marsan est au coeur des campagnes. / © France 3 Aquitaine
La re dynamisation du centre-ville de Mont-de-Marsan est au coeur des campagnes. / © France 3 Aquitaine

À Mont-de-Marsan, le centre-ville est au cœur des programmes des candidats. Avec des commerces qui ferment les uns après les autres, les trois listes y voient une urgence. 

Par Julie Chapman

Cette année, l'enjeu des élections municipales s'axe autour de la revitalisation du centre-ville. Avec un taux de vacance de 19 % des commerces et le départ de près de 1 600 habitants, la ville demande un réveil urgent. 
 

Premières élections


C'est l'inquiétude à laquelle les trois candidats souhaitent répondre. Charles Dayot, la tête de liste de 100 % Montois défend un bilan positif, "même s'il reste encore beaucoup de choses à faire". 

Dans son programme, il promet d'améliorer le cadre de vie des Montois, en rompant la solitude des anciens, de mettre en place des voies cyclables dans le centre-ville et de sécuriser les quartiers via des travaux de voirie, notamment l'éclairage.

Et pour le maire sortant, Charles Dayot, il s'agit d'une première campagne.

"C'est la première fois que je mène une campagne, tout comme c'est le cas pour 19 personnes sur notre liste", explique le maire sortant. 

Charles Dayot a en effet remplacé Geneviève Darrieussecq lorsque cette dernière a endossé le poste de secrétaire des armées, sous le gouvernement d'Emmanuel Macron. Mais pour le candidat, sans étiquette, il n'est pas question d'être estampillé la République en Marche.

"Les citoyens ne me parlent pas de politique, mais de leur quotidien. Notre parti, c'est Mont-de-Marsan", résume Charles Dayot. 

►  Charles Dayot donne la priorité de la liste 100% Montois.
 
Mont-de-Marsan 2020 : Charles Dayot, le maire sortant sans étiquette donne sa priorité
 

900 emplois en moins


Face à lui, Jean-Baptiste Savary n'analyse pas la situation de la commune de la même façon. 

"953 emplois ont disparu et sans le projet Cœur de ville, il n'y aurait pas eu de changement", explique le candidat de la liste Le Nouvel Élan Populaire. 

Ces élections municipales sont également le moment de rebattre les cartes au niveau de la communauté de commune. Pour Charles Dayot, "il faut analyser la situation sur l'ensemble des territoires des 18 communes", avant de tirer des conclusions.
 

Redynamiser le centre-ville


Sa jeunesse comme atout, Jean-Baptiste Savary a axé l'ensemble de sa campagne sur la revitalisation du centre-ville.

"La souffrance des habitants aujourd'hui, c'est l'activité économique qui se délite et le cadre de vie qui est à l'abandon", résume le candidat de gauche.

Le Nouvel Élan Populaire propose dans ses mesures de créer une offre de logements, un programme de formations pour les jeunes, ainsi que la création d'un pôle d'initiatives dans les halles de la Madeleine. Il souhaite également redonner une place aux différents quartiers. 

► Jean-Baptiste Savary détaille sa priorité pour les élections municipales.
 
Mont-de-Marsan 2020 : Jean-Baptiste Savary explique la priorité du Nouvel Elan Populaire
 

Ateliers participatifs


Face aux deux candidats, le Collectif Marsan Citoyen veut quant à lui faire descendre la politique dans la rue, au travers d'une gouvernance participative. 

"Nous souhaitons mettre en place des maisons de quartier avec un vrai conseil de quartier et un vrai budget", explique Benoît Piarrine, l'un des colistiers du collectif. 

Leur programme est donc fondé sur les idées des citoyens, collectées lors des dix ateliers participatifs, organisés dans chaque quartier de la ville. Ils y évoquent des thématiques telles que l'écologie, la solidarité et les nouvelles formes de démocratie.

► Benoît Piarrine explique la priorité du collectif Marsan Citoyen.

 
Mont-de-Marsan 2020 : Benoît Piarrine donne la priorité du collectif Marsan Citoyen

 

Sur le même sujet

Les + Lus