• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le mariage de l'Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes divise les habitants de la future grande région

© maxppp
© maxppp

Selon un sondage BVA rendu public ce matin, la fusion des régions est diversement appréciée par les habitants de la future Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. 43% des sondés se déclarent satisfaits. 

Par EG

Les Picto-Charentais sont les plus satisfaits... 

...ou les moins mécontents, c'est au choix. A la question de connaître leur sentiment sur la fusion entre l'Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes, 47% des habitants du Poitou-Charentes se disent "satisfaits". Ce taux de satisfaction n'atteint que 43% en Limousin et 42% en Aquitaine.
 / © BVA
/ © BVA

De la même façon quand on les interroge sur le redécoupage au niveau national, les habitants du Poitou-Charentes sont plus satisfaits (43%) que les habitants d’Aquitaine (40%) et surtout du Limousin (37%). 

Bordeaux : une capitale qui s'impose ?

 

Le choix de Bordeaux comme future capitale régionale suscite moins de polémique. Les habitants de la nouvelle région semblent approuver majoritairement ce choix puisque plus des 2/3 d’entre eux (68%) estiment qu’il s’agit plutôt d’une bonne chose. 
Dans le détail, il faut noter que les plus satisfaits de ce choix sont sans surprise les Aquitains : 82% des sondés plébiscitent le fait que leur capitale devienne grande capitale régionale. Ils sont moins nombreux en Poitou-Charentes (52%), et moins encore en Limousin où moins de la moitié des sondés (42%) valident ce choix. 

 / © BVA
/ © BVA
L'enquête de BVA dans le détail ici 

Voyez aussi le reportage de MP Courtellemont, G. Pinol, F. Loth et J. Denoyelle 

 

Méthodologie

Enquête réalisée par l’Institut de sondage BVA du 6 au 15 octobre 2015 par Internet. 

Echantillon de 1370 habitants de la région AquitaineLimousin-Poitou-Charentes, issu d’un échantillon de 12 408 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée dans chaque région par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et de l’interviewé, département de résidence et catégorie d’agglomération.

Sur le même sujet

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus