• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le passage à l'heure d'hiver : piétons et cyclistes soyez vigilants !

Le passage à l'heure d'hiver est fixé dans la nuit du 24 au 25 octobre 2015. A 3 heures du matin, il sera de nouveau 2 heures. / © Maxppp
Le passage à l'heure d'hiver est fixé dans la nuit du 24 au 25 octobre 2015. A 3 heures du matin, il sera de nouveau 2 heures. / © Maxppp

Le passage à l'heure d'hiver est programmé pour la nuit du 24 au 25 octobre 2015. Comme chaque année, cette nuit là à 3 heures du matin, il sera à nouveau 2 heures. Il faudra donc retarder réveils et horloges d'une heure et profitez d'une heure de sommeil en plus.

Par C.H

Comme tous les ans, le passage à l'heure d'hiver a ses partisans et ses détracteurs. Pour de nombreux français, ce changement se révèle difficile à vivre en raison du manque de luminosité. Le soleil se couche plus tôt et la lumière baisse très rapidement. 
Ce changement a été institué en 1976 à la suite du choc pétrolier de 1973 pour réaliser des économies d'énergie. En France en hiver, le décalage avec l'heure solaire n'est plus que d'une heure alors qu'il est de deux heures en été. Chaque année, cela permet d'économiser l'équivalent de la consommation d'une ville comme Marseille.


Piétons, attention

L'heure d'hiver représente cependant un risque pour la sécurité routière. Le décalage entre la tombée de la nuit et les activités quotidiennes entraîne un risque accru d'accidents sur la voie publique en fin d'après-midi quand le trafic est le plus dense, notamment pour les piétons et les cyclistes. L’heure d’hiver accroît la période d’obscurité aux heures de pointe, heures auxquelles les usagers de la route sont les plus nombreux et les plus fatigués.

Selon la sécurité routière, "les piétons sont davantage victimes du changement d'heure".


Chaque année à la période du passage à l'heure d'hiver, un pic d'accidents routiers des piétons est constaté. En 2014, le mois de novembre qui suit de quelques jours le changement d'heure, a été le plus meurtrier en France (62 piétons tués dont 46 de nuit contre le mois de mai 2014 avec 23 tués dont 10 de nuit).


Bien voir et être bien vu

La sécurité routière incite les usagers de la route à être plus vigilants pendant cette période et donne quelques conseils de comportements.
-Pour les piétons, adoptez des couleurs claires ou mieux encore, assortis de bandes rétroréfléchissantes car l'éclairage public ou celui des véhicules ne suffit pas toujours à bien voir les piétons qui traversent.
-Pour les cyclistes, adoptez  le gilet de sécurité rétroréfléchissant. Il est obligatoire, la nuit, si vous circulez hors agglomération, et le jour, lorsque la visibilité est faible. Ne roulez pas sur les trottoirs et veillez à votre éclairage de manière à être toujours vus, y compris à double sens.
-Pour les automobilistes, redoubler de vigilance. Il  faut ralentir et se méfier des "trous noirs", ces passages d’une zone éclairée à un espace plus sombre d’où un piéton peut surgir. Circulez les vitres sèches et désembuées et écartez-vous au moins d’un mètre des trottoirs par précaution.


Sur le même sujet

Master d'Hasparren de pelote basque : la blessure impressionnante de Peio Larralde

Les + Lus