Cet article date de plus de 5 ans

Le trader devenu vigneron : histoire d'une reconversion

C'est un exemple de reconversion professionnelle étonnant : un ancien trader qui s'est affranchi du CAC 40 pour la culture de la vigne. Franck Decouroux a gardé la même énergie et a su s'imposer dans le Bergeracois.

Franck Decouroux préfère aujourd'hui le vignoble aux salles de marchés...
Franck Decouroux préfère aujourd'hui le vignoble aux salles de marchés...
Quand il parle de son ancien métier de trader, il assure qu'il ne regrette rien :

C'était passionnant, je me suis bien éclaté pendant des années mais..; j'avais envie de vivre autre chose...


Il faut dire que la crise financière de 2008 est passée par là. Une crise qui précipitera cette reconversion. Car c'est à l'occasion d'un bilan de compétences, qu' il comprend qu'il a besoin de vivre des choses plus "concrètes"... 

Aujourd'hui, il prend soin de ses 6 ha de vigne et, avec la même énergie que dans les salles de marchés, il recherche l'excellence sous l'appellation "Rosette" ou "Bergerac".

Lui, le parisien fraîchement débarqué en Dordogne...

Regardez le reportage de Candice Olivari et Nicolas Pressigout.
(Interviennent dans le reportage : Franck Decouroux, viticulteur - propriétaire du château de Peyrel / Dominique Hebrard, Co-gérant et associé de Franck Decouroux / Michael Oyhanondo, Co-propriétaire d'un restaurant à Bergerac)
durée de la vidéo: 02 min 31
Le trader devenu vigneron : histoire d'une reconversion


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie