Législatives 2017 : Tour d'horizon des résultats du premier tour en Nouvelle-Aquitaine

Les résultats du premier tour en Nouvelle-Aquitaine / © France 3 Nouvelle-aquitaine / S. Antoine
Les résultats du premier tour en Nouvelle-Aquitaine / © France 3 Nouvelle-aquitaine / S. Antoine

Les candidats La République en Marche arrivent en tête dans une  majorité de ces circoncriptions. La Nouvelle-Aquitaine compte 49 circonscriptions, à travers les anciennes régions de l'Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes. Tour d'horizon des résultats du premier tour des législatives.

Par France 3 Nouvelle-Aquitaine

Trois anciennes régions, 12 départements, 49 circonscriptions, cela fait baucoup d'informations. Pour vous aider à naviguer dans cet article, voici notre sommaire. chaque département est cliquable, pour arriver directement au territoire qui vous intéresse. 

Sommaire

Nous vous proposons aussi cette carte interactive 

A retenir en Aquitaine

►La République en Marche est en tête dans toutes les circonscriptions d'Aquitaine, c'est un raz-de-marée qui met à mal le parti socialiste qui régnait en maître dans la région. De nouveaux visages émergeront du second tour, c'est maintenant l'évidence. Beaucoup de novices en politique issus de la société civileµ. Les candidats d'En Marche ont de forts scores avec un record à 44 % sur la 6e circonscription de Gironde secteur Mérignac. 

Dordogne :

La République en Marche est en tête sur les 4 circonscriptions de Dordogne. A l'image du reste de la France, mais à modérer par la baisse de participation, même si elle est moins forte qu'au niveau national ( 50,2%). Les candidats REM obtiennent en moyenne plus de 30% des votes exprimés. La députée sortante Colette Langlade (PS) est en grande difficulté. Brigitte Allain (EELV) est balayée. Et le sort du PS qui détenait les deux autres sièges est également réglé, notamment dans la première circonscription où le candidat Michel Moyrand obtient à peine plus 10% des votes exprimés.

Landes : un séisme dans ce fief du PS.

- Le département quitte unanimement le PS pour la République En Marche, en large tête dans les 3 circonscriptions
- Aucun des 3 députés sortants ne se représentaient.
- Taux d’abstention entre 42 et 45%

Lot-et-Garonne : les 3 députés sortants éliminés

- En Marche est en tête dans les 3 circonscriptions.
- Les 3 députés sortants (Lucette Lousteau 1e circo, Matthias Fekl 2e, Jean-Louis Costes 3e) sont tous les 3 éliminés dès le 1e tour.
- Très forts taux d’abstention : entre 45 et 47%
- Le FN arrive en 2e position dans la 2e et la 3e circonscription, mais REM loin devant.

Gironde : le PS mis à mal

► 5 circonscriptions perdues pour le PS dont une ministre éliminée Michèle Delaunay
► Deux duels La république en Marche face au FN
► Deux duels La république en Marche face à la France Insoumise
►Un duel La république en Marche face aux Républicains 
► 5 Ballotages défavorables pour le PS face à La République en Marche, y compris pour des personnalités de premier plan, députés sortants Pascale Got, Marie Récalde et Gilles Savary

Les Pyrénées-Atlantiques > la vague se confirme comme à la Présidentielle pour Emmanuel Macron

Une abstention record mais moins forte que sur le reste du territoire. La vague en marche se confirme comme pour la présidentielle. Dans ce département, le Modem de François Bayrou très présent a contribué à la victoire il y a un mois et permet un ancrage fort. Meilleur score pour LREM : Pau / Naye qui est pourtant une terre socialiste de longue date. A noter qu'une députée est éliminée au premier tour : Sylviane Allaux au pays basque St-Jean de Luz, emportée par la vague. Jean Lassalle arrive en 2e position dans sa circonscription en mauvaise posture 8 points derrière son adversaire à 17,71%  pour l'ancien candidat à la Présidence de la République.
►2 duels LREM/LR
►3 duels LREM/PS
►1 duel LREM / Résistons ( Jean Lassalle)


Focus sur le Limousin

Le parti socialiste balayé en Haute-Vienne
Dans ce département historiquement ancré à gauche, le score le plus faible du mouvement d’Emmanuel Macron est de 35,75%, dans la deuxième circonscription, pour le pilote de ligne Jean-Baptiste Djebarri. Dans la première circonscription, Sophie Beaudoin-Hubière réalise 36 ,52 des voix, et dans la troisième, Marie-Ange Magne, 29 ans, inconnue au bataillon, explose les compteurs avec 37,65% des voix.
La seule sortante socialiste qui se représentait le faisait dans cette troisième circonscription. Catherine Beaubatie n’obtient que 12,08% des suffrages. Elle termine en 4ème position. Le deuxième candidat qualifié est donc celui de Les Républicains, le jeune premier adjoint au maire de Limoges Guillaume Guérin, qui veut encore croire que son ancrage local peut lui permettre de déjouer les pronostics au second tour.

Dans la première circonscription, ou une figure du socialisme régional, Alain Rodet, cédait sa place, la couleur va aussi changer. Laurent Lafaye termine quatrième avec 11,49%. Si c’est bien une candidate de gauche qui est deuxième, c’est la représentante de la France Insoumise. Danielle Soury, qui rassemble sur son nom 15,76% des suffrages.
Dans la deuxième circonscription, c’est une figure de la gauche régionale qui prend la deuxième place, mais encore une fois elle n’est pas socialiste. Pierre Allard, représentant de l’ADS et proche du PCF, obtient 12,24%. Dans cette circonscription tenue depuis 20 ans  par le maire socialiste de Saint-Yrieix-la-Perche Daniel Boisserie, la candidate du PS Annick Morizio termine cinquième avec 10,73% des voix.

Selon notre politologue Christian Moulinard, ces résultats sont historiques : le Limousin a toujours connu des députés socialistes depuis 1906…

Coup de tonnerre en Creuse
Le député socialiste sortant Michel Vergnier est éliminé.
En 2012, il était arrivé en tête au premier tour avec 44% des voix. Cette année, il réalise un score très en dessous, 15,52%, et termine seulement  en 4ème position.
Michel Vergnier est pourtant une figure politique incontournable de la région. Maire de Guéret, il était député socialiste depuis 20 ans.

Mais ce soutien indéfectible du candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon paie sans doute le mauvais score de son champion : au premier tour, Benoît Hamon avait rassemblé en Creuse 7,82% des suffrages.
Ici encore, c’est La République En Marche qui écrase la concurrence, avec une dynamique impressionnante. Le candidat Jean-Baptiste Moreau rassemble sur son nom 33,19% des voix.

En deuxième position, on peut aussi parler de renouvellement avec un jeune candidat LR, Jérémie Sauty : il a seulement 27 ans. Mais avec 17,74% des voix, il est encore loin d’une victoire dimanche prochain.

La Corrèze vacille

C’est dans la 1ère circonscription de Corrèze que le parti socialiste a le meilleur résultat avec Bernard Combes, maire de Tulle et proche de François Hollande.
Il décroche sa place au second avec 18% des voix. Loin derrière le candidat de La République En marche, Christophe Jerretie, qui à 35 ans termine premier avec 32,51% des voix.

Bernard Combes, un brin agacé, parle d’un « Un hold-up démocratique » et dénonce la « candidature opportuniste » de son adversaire.

Dans la deuxième circonscription, avec 14,4%, le socialiste Philippe Nauche, député sortant et ancien maire de Brive, est largement devancé par son ancienne adjointe passée dans le camp de La République En Marche, Patricia Bordas. Elle arrive largement en tête avec 30,63% des voix et affrontera au second tour Frédérique Meunier, pour Les Républicains, qui se qualifie avec 21,83% des votes. 

A retenir en Poitou-Charentes


► Arrivés en premier dans 13 circonscriptions sur 15, les candidats La République En Marche réalisent de beaux scores ce soir dans les quatre départements du Poitou-Charentes. C'est dans la première et la cinquième circonscription de la Charente-Maritime que les candidats La République En Marche sont qualifiés sans arriver premier du premier tour. 

► Conséquences de cette vague LREM : deux députées sortantes sont éliminées dès le premier tour : Véronique Massonneau dans la quatrième circonscription de la Vienne (Châtellerault) et Martine Pinville dans la première circonscription de la Charente (Angoulême). Signe d'un effondrement de la gauche dans nombre de circonscriptions. Sur les 15 circonscriptions, une seule candidate investie par PS peut se maintenir, Delphine Batho dans la deuxième des Deux-Sèvres.

► Huit candidats des Républicains présents au second tour. C'est en Charente-Maritime que la droite républicaine se maintient le mieux, dans 4 des 5 circonscriptions du département. Ils sont 2 en Charente et 2 dans la Vienne.  

► La France Insoumise résiste bien : dans trois circonscriptions, les candidats mélenchonistes seront présent dimanche prochains : à Niort, à Angoulême et à Poitiers, à chaque fois dans les circonscriptions numérotées 01, signe d'un ancrage dans les secteurs urbains. 

► Déceptions en vue au FN. Au soir du premier tour de la présidentielle, le Front National affichait de grandes ambitions pour ce scrutin des législatives. Au final, une seule candidate frontiste se qualifie pour le second tour : Delphine Jumeau dans la troisième circonscription de la Vienne. Partout ailleurs, ils sont éliminés dès le premier tour.

► La participation dans les départements est à l'image de la participation au niveau national : en baisse. Elle est de 50,5% en Charente (contre 58% en 2012), de 50,4% en Charente-Maritime (contre 59,2% en 2012), de 51,6% dans les Deux-Sèvres (contre 59,6% en 2012) et 51,1% dans la Vienne (contre 58,1% ne 2012).

Retrouvez dans les liens ci-dessous le détail par département : 





Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus