Les agriculteurs limousins réclament une aide financière plus importante

Le fond d'action sanitaire et social (FASS) vient en aide aux agriculteurs qui ont des difficultés à payer leurs cotisations sociales. Problème : l'enveloppe, en baisse, octroyée aux paysans limousins n'est que de 182 000 euros alors que la crise agricole s'est aggravée...



Seulement 182 000 euros. L'enveloppe de l'État allouée au Fond d'Action Sanitaire et Social (FASS), une contribution qui se substitue aux paysans qui ne peuvent plus payer leurs cotisations sociales à la Mutualité Sociale Agricoles (MSA), a considérablement baissée. Dans le même temps la crise agricole s'est aggravée pour les exploitants limousins.

"Le nombre d'agriculteurs qui ont besoin d'un étalement a augmenté de 64 % en un an. C'est énorme par rapport à cette crise. Nous contestons ces 182 000 euros", s'insurge Christophe Lechevallier, trésorier de la FRSEA Limousin. Pire : entre décembre 2012 et décembre 2014, le nombre d'échéanciers, pour les agriculteurs qui ne peuvent pas payer leurs cotisations sociales, a augmenté de 251%, et leur montant de 226%

Rallonge budgétaire


Une situation préoccupante que la FRSEA (Fédération Régionale des Exploitants Agricoles) et les JA (Jeunes agriculteurs), deux syndicats d'agriculteurs, ont évoqué lundi 10 août 2015 lors d'une réunion à la préfecture du Limousin."Après calcul de la caisse de MSA il nous faudrait une rallonge d'environs 570 000 euros afin de servir nos agriculteurs en défaut de paiement", détaille Patrick Bourrat, administrateur régional à la MSA Limousin.

Une doléance entendue par la préfecture du Limousin : une réunion de la cellule d'urgence technique doit y avoir lieu le 18 août 2015. La préfecture réclame des chiffres individualisés pour faire une demande de rallonge budgétaire au ministère de l'agriculture qui doit donner sa réponse début septembre

Revenu agricole le plus faible de France


Mais pourquoi une telle baisse de dotation de la FASS ? Deux raisons : cette année l'enveloppe nationale est à partager avec plus d'agriculteurs en difficulté (éleveurs de porcs, éleveurs de vaches laitières en plus des éleveurs de vaches à viande habituellement concernés). Secondo l'enveloppe est calculée par rapport au revenu moyen de l'année précédente des agriculteurs de chaque région. Or le revenu des agriculteurs limousins a baissé et de facto la dotation d'État également.

D'après les statistiques le revenu moyen agricole dans la région est le plus bas de France en 2014, soit environ deux fois moins que celui des agriculteurs bretons pourtant en première ligne dans ce combat. Selon la FRSEA et les JA si la réponse financière du ministère de l'agriculture ne suffit pas les éleveurs limousins sont prêts à descendre dans la rue

VIDEO - Les agriculteurs limousins réclament une aide financière plus importante

Intervenants


1- Christophe Lechevallier, trésorier FRSEA Limousin
2- Patrick Bourrat, administrateur régional MSA (Mutualité Sociale Agricole) Limousin
3- Alain Castanier, secrétaire général de la préfecture du Limousin

Reportage de Cécile Descubes et Nassuf Djailani. Montage : Philippe Ruisseaux

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité