Les graffeurs de tran5fert bombent Castéjà, l'ancien commissariat central de Bordeaux

Castéjà en plein coeur de Bordeaux. Longtemps ce bâtiment a été occupé par la police. Mais depuis son déménagement pour des locaux neufs et en attendant d'être transformé en logements sociaux, le lieu était vide. Les graffeurs de tran5fert lui ont redonné des couleurs. Jusqu'au 29 septembre. 


© France3 Aquitaine
L'histoire commence par une rencontre par hasard qui débouche sur une première exposition aux vivres de l'Art à Bacalan. Trois collectifs de graffeurs aquitains vont découvrir au grand public leur art éphémère.

Pour la 5ème édition, changement total de décor. C'est dans un endroit chargé d'histoire que le collectif a agité ses bombes : Castéjà, l'ancien hôtel de police. L'Abbé de l'Epée le fit construire en 1870 pour en faire un institut pour jeunes sourdes et muettes. 

Installation interactive, land-Art, performance... Tran5fert a investi les 21 000 m² et propose un labyrinthe de créations modernes qui contraste avec le bâtiment classé. 

L'un des univers à découvrir dans l'ancien commissariat de police Castéjà à Bordeaux
L'un des univers à découvrir dans l'ancien commissariat de police Castéjà à Bordeaux

Une trentaines d'artistes a participé à l'exposition : 
Visite guidée avec l'un des portreurs du projet, l'artiste Rooble

Des graffeurs à Castéjà



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture