• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Limousin : bienvenue dans la région la moins polluée de France

© André Abalo
© André Abalo

Une nouvelle étude sur la pollution de l’air en France montre que les particules fines ont des conséquences importantes sur la santé. Elles seraient responsables de 48 000 décès par an sur le territoire. Qu’en est-il du Limousin ?

Par Gwendolina Duval

48 000 personnes par an, le chiffre est énorme*. C’est le nombre de décès que l’on pourrait attribuer à la pollution atmosphérique, selon la nouvelle étude de Santé publique France. Les particules fines seraient responsables d’une baisse de l’espérance de vie allant jusqu’à deux ans.
Le rapport dresse un état des lieux de la pollution en mesurant les taux de particules fines (PM 2.5) en France, et fait une simulation avec un scénario sans pollution.

Quelle pollution en Limousin ?

L’agglomération de Limoges est la plus touchée par la pollution dans la région, suivie de l’agglomération de Brive-la-Gaillarde. L’air de Tulle et Guéret est aussi pollué, mais dans une moindre mesure. D’une manière plus globale, les villes françaises de plus de 100 000 habitants sont les principales concernées par les particules fines.

Le rapport estime même que le Limousin pourrait éviter entre 100 et 443 décès par ans si l'homme cessait toute pollution (anthropique) dans la région. Soit, entre 25 et 112 en Corrèze, entre 19 et 82 en Creuse et entre 56 et 249 en Haute-Vienne.

Le Limousin, la région la moins polluée de France

Même si ce constat est inquiétant, les limousins sont les meilleurs élèves en matière de pollution. L’ex-région Limousin est beaucoup moins polluée que ses voisins Poitou-Charentes et Aquitaine.
La concentration annuelle moyenne en particule fines est de 6,7 microgrammes par m3, dans le Limousin, contre 8,8 en Aquitaine et 9,6 dans le Poitou-Charentes. Les Deux-Sèvres détiennent le record du département le plus pollué (10,7µg/m3) de la nouvelle grande région ALPC.

En comparaison, ce taux de concentration atteint 18.9 microgrammes/m3 à Paris ! Le Limousin occupe la première place du podium grâce la nature de son territoire principalement rural. L’Auvergne tient la deuxième position avec un taux de 6,8µg/m3. Et à l'échelle départemental, les Hautes-Alpes sont le département où il y a le moins de particules fines (3,9 µg/m3) en France.

*Le rapport est basé sur des chiffres 2007-2008.

Sur le même sujet

Interview de Vincent Rey, Chef de file UDI87, à 6 mois des municipales

Les + Lus