En Limousin, le déconfinement des médiathèques se fera progressivement

Si l’univers de la culture est en grande souffrance face à la crise sanitaire, le secteur des médiathèques devrait profiter d’un peu d’oxygène. C’est le cas en Limousin. La plupart des structures vont de nouveau ouvrir leurs portes mais en pointillé. 

Médiathèque de Brive
Médiathèque de Brive © Thierry Girault FTV
Selon les centres d’intérêt de chacun, les réouvertures de nombreux pans d’activité le 11 mai sont attendues avec une impatience non dissimulée. Pour ceux qui enrichissent leur vie quotidienne par la lecture ou la musique, ou les deux, mon capitaine, le déconfinement est attendu comme une nouvelle parution. La plupart des médiathèques du Limousin vont réouvrir leurs portes. Ou presque. Il faudra encore un peu de patience avant de pouvoir pleinement s’enivrer du  nectar culturel. A l’heure d’un covid-19 qui fait de la résistance, elles doivent se mettre à la page. Toutes doivent s’adapter aux règles sanitaires en vigueur.
 
La bibliothèque francophone multimédias de Limoges
La bibliothèque francophone multimédias de Limoges © Ville de Limoges/Laurent Lagarde


C’est le cas à Limoges. La réouverture est annoncée pour le 18 mai. Mais attention pas pour tous les sites de la BFM (Bibliothèque francophone multimédia). Réorganiser le fonctionnement demande de la place. Conséquence : si le vaisseau amiral du centre-ville et les deux annexes Beaubreuil et Aurence reprennent du service, les sites de Vigenal, La Bastide et Landouge restent fermés.

Petit à petit


Le mode d’emploi de la BFM du centre-ville est bouleversé. "Nous procédons progressivement, en plusieurs phases. Dans un premier temps, le public n’aura pas accès à l’intérieur. C’est une sorte de bibliothèque à la demande qui est prévue. Nous proposerons dans notre catalogue plusieurs listes thématiques, comprenant entre trois et cinq documents. Il y a par exemple une sélection mangas, romans policiers, ouvrages jeunesse, disques de chansons française...Et bien d’autres. Après avoir choisi, les utilisateurs devront  prendre rendez-vous avant de venir. Au travers de notre site ou par téléphone. Une fois sur place, la remise se fera dans le hall d’entrée, sans contact avec le personnel", détaille Julien Barlier, le directeur de la BFM de Limoges.  

Et puis il y a aussi le retour de tous les prêts effectués avant le confinement. "Les retours se feront à l’arrière du bâtiment, rue François Mitterrand, afin d’éviter que le public se croise. Cela demande une logistique importante".
Car il risque d’y avoir beaucoup de personnes à gérer. Pas moins de 85 000 documents ont été prêtés. Bonne nouvelle, au regard de la situation, il n’y aura pas de pénalité de retard.

Il y a un autre problème à résoudre pour le personnel de la bibliothèque, et il est de taille : "Après avoir été manipulés, les livres et les disques doivent être stockés entre cinq et dix jours avant d’être remis en circulation",  explique Julien Barlier.
Les chapitres suivants s’écriront dans le temps. Il y aura une réouverture de certains espaces. Mais pas tous. Les accès multimédia et atelier resteront impossibles pour l’instant.
Suivront la reprise des animations et des spectacles. Le retour à la normale demandera plusieurs semaines, en fonction des protocoles sanitaires adoptés par le gouvernement.
La ville de Limoges devrait communiquer la semaine prochaine pour officialiser la réouverture du 18 mai et le calendrier.
La BFM, en centre-ville et dans ses six annexes, compte 35 000 adhérents. Un chiffre qui pourrait prendre une certaine ampleur espère Julien Barlier : "les inscriptions seront d’emblée possibles. Pendant le confinement, les éditeurs ont vendu beaucoup plus de livres numériques. L’intérêt pour la lecture s’est développé. Ça pourrait générer de nouveaux adhérents"

Un air de campagne

Allez, allons prendre l’air. Direction Meyssac, une cité corrézienne de 1300 habitants située à une vingtaine de kms au sud de Brive. La commune s’est dotée il y a un peu plus d’un an d’une très belle médiathèque.
 
La médiathèque de Meyssac
La médiathèque de Meyssac © Mairie de Meyssac


Un outil culturel précieux en milieu rural qui attire environ 170 abonnés. Ici, la réouverture se fera probablement le 18 mai. "Nous réfléchissons encore aux modalités. L’accès se fera peut-être sur rendez-vous. Tous les espaces ne seront pas accessibles immédiatement. Nous devons décider notamment si cela concerne l’accès aux postes informatiques", explique la mairie.

A Tulle, toujours en Corrèze, à la médiathèque intercommunale, cet accès internet sera permis, mais sur rendez-vous. Une seule personne accompagnée d’un animateur numérique. Et seulement à partir de jeudi prochain, le 14 mai. C’est le jour fixé par Tulle Agglo, gestionnaire du lieu, pour la reprise partielle des services, dont la remise des ouvrages commandés. Pourquoi seulement à partir de jeudi ? Réponse de Maxime Baller, directeur général adjoint des services à la population au sein de Tulle Agglo : "Les gens peuvent appeler ou se rendre sur internet dès lundi pour réserver les documents. Mais protocole sanitaire oblige, il faut laisser les ouvrages plusieurs jours en quarantaine après manipulation, notamment celle du personnel qui va préparer les commandes. Il ne sera donc possible de venir les chercher qu’à partir de jeudi. Sur place, il suffira d’utiliser la sonnette pour se les faire remettre sans entrer dans l’établissement".
 
Médiathèque de Tulle
Médiathèque de Tulle © Tulle Agglo


A Brive, la reprise partielle des festivités est fixée au lundi 18 mai. "Cela concerne à la fois la médiathèque du centre-ville et les deux annexes des quartiers Chapélies et Tujac", précise Claire Boyer, la directrice du réseau lecture publique.  
Là aussi un drive, comme en restauration rapide. Les hamburgers sont remplacés par de la nourriture spirituelle.
Les utilisateurs doivent se rendre sur place pour récupérer leur commande, sans entrer à l’intérieur. Mais attention : si la liste des documents est visible sur le site internet, la commande ne peut se faire pour l’instant que téléphoniquement à partir du 13 mai. "Quant au retour des prêts, possible dès lundi 11 mai, une boite spéciale est prévue".
Qu’on se le dise, en ville ou en campagne, les médiathèques vont progressivement reprendre leur place et leur rôle au sein des cités. Un rayon de soleil dans ce  mauvais roman actuel, à l’intrigue trop souvent sombre et dramatique.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter