Limousin : la mobilisation des parents d’élèves ne faiblit pas !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karl Constable

Aujourd'hui 1er février 2016, en Creuse (23) et en Haute-Vienne (87): les parents d’élèves et les habitants des communes concernées se sont mobilisés contre les projets de suppressions de classes ou de fermeture d’écoles.

Guéret(23) : à la mi-journée ce sont les parents d’élèves et les syndicats d’enseignants qui ont manifesté contre plusieurs annonces de suppressions de classes ou de fermetures d’écoles.
Pourtant les élus creusois ont obtenu un moratoire de l’Education Nationale, au niveau de la carte scolaire. En échange de ce « protocole scolaire », c’est à eux de redessiner la carte scolaire du département. La première réunion de présentation et de concertation c’est tenue sans les parents d’élèves et les enseignants qui se présentent comme les premiers concernés.

Marielle Camp et Nicolas CHIGOT on assisté à la première réunion du "Protocole scolaire" houleuse.
durée de la vidéo: 02 min 23
Creuse : Première réunion du "Protocole Scolaire" ©France 3 Limousin
Reportage : Marielle CAMP et Nicolas CHIGOT
Interviews : - Michel VERGNIER (Pdt de l'AMAC)
- Fanny CHARRIERES (Collectif Parents d'élèves)
- Fanny TISSANDIER (Co-secrt SNuipp 23)

Plus tôt ce matin, 1er février 2016, se sont les habitants de la commune de Bellegarde(87) (rattachée à Limoges), qui ont organisé un barrage filtrant à hauteur du rond point de l’aéroport de Limoges. Ils protestent eux aussi contre la fermeture de leur école centenaire.

durée de la vidéo: 01 min 38
Barrage rond-point aéroport Limoges ©France 3 Limousin

Reportage : Pol-Rémy BARJAVEL et Anthony BORLOT
Interviews : - Jean-Luc PICAT (habitant de Bellegarde)
- Sylvia MONTEIRA (représentante des parents d'élèves)
- Danielle SOURY (conseillère municipale-Limousin Terre de Gauche)E

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.