Limousin : les pneus hiver ne seront pas obligatoires

Avec l'entrée en vigueur de la loi Montagne II, le 1e novembre 2021, les pneus hivers deviennent obligatoires dans plusieurs départements. La Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne, limitrophes du Massif Central ne seront pas concernés par cette nouvelle mesure.

Avec l'entrée en vigueur de la loi Montagne II, publiée au Journal Officiel, en 2020, les équipements hivernaux pourraient devenir obligatoires pour plusieurs types de véhicules, dans 48 départements, à compter du 1e novembre.

Extrait du décret du 16 octobre 2020

"Dans les massifs ... le préfet de département détermine ...  la liste des communes sur lesquelles des obligations d’équipement des véhicules en circulation s’appliquent en période hivernale."

Ainsi, plusieurs routes de France vont voir apparaître deux nouveaux panneaux de signalisation, B58/B59. Ils indiqueront les zones et les équipements nécessaires pour circuler sans danger.

Le Limousin concerné ?

En Limousin, la Creuse, la Corrèze et la Haute-Vienne, limitrophes du Massif Central, font partie des départements concernés car ils sont considérés comme des zones montagneuses. Au point d'imposer des pneus hiver ou des chaînes aux riverains ? La réponse des trois préfectures est : non.

En effet, l'instauration de cette obligation est à la charge des préfectures. La préfecture de la Haute-Vienne, par exemple, justifie sa décision par "le peu d'intérêt à faire porter cette obligation sur les quelques communes susceptibles de correspondre à des phénomènes neigeux plus importants et plus fréquents".

Au cours de l'hiver dernier, les épisodes de neiges en Limousin étaient effectivement modérés. "Le plus haut pic a atteint 30 cm cumulés entre fin décembre et début janvier sur le plateau", confie Olivier Mandeix, de Météo France à Limoges. Les Limousins peuvent donc être rassurés, ils ne seront pas sanctionnés s'ils sillonnent la région sans équipements hivernaux.

Des ventes de pneus qui s'accélèrent ?

Il semblerait pourtant que certains aient déjà pris leurs précautions pour se rendre dans les départements voisins concernés par la loi Montagne II. En Haute-Vienne, les garagistes constatent une augmentation des ventes de pneus hiver et 4 saisons sur les dernières semaines.

Quand la loi est sortie, on a enregistré beaucoup de demandes, on explique aux clients que chez nous, ça n'est pas obligatoire, mais les gens préfèrent quand même s'équiper.

Théo, garagiste pour le garage Archaimbault, à Limoges.

En Limousin, quels pneus choisir ? "Je conseille des pneus 4 saisons, suivant où ils vont. Si les clients restent dans la région, pour le peu de neige que nous avons, ils sont très efficaces. Et en période de pluie, ils sont tout aussi efficaces". Si les prix varient en fonction de la taille du pneu, la marque ou le modèle du véhicule, pour un pneu standard, il faut compter près de 100 euros par roue.

Une mesure pour quels véhicules ?

A partir du 1e novembre, ces nouvelles obligations d’équipements concerneront les véhicules légers et les utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars. En revanche, elles ne s’appliquent pas aux véhicules équipés de pneus à clous.

Ainsi, les véhicules légers, utilitaires et les camping-cars auront deux options : être en possession de dispositifs antidérapants amovibles (type chaînes à neige métalliques ou textiles) permettant d’équiper au moins deux roues motrices, soit être équipés de quatre pneus hiver. Les autocars, autobus et poids lourds sans remorque ni semi-remorque seront soumis à ces mêmes règles. Ils pourront opter pour des chaînes ou des pneus hiver.

Pour les poids lourds avec remorque ou semi-remorque, ils n'auront d'autre choix que de détenir des chaînes à neige permettant d’équiper au moins deux roues motrices, même s’ils ont déjà des pneus hiver.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute transports montagne économie