En Limousin, la pauvreté rime avec isolement et précarisation

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Dans son dernier bilan annuel sur la pauvreté, le Secours catholique relève une précarisation grandissante du monde rural. L’association possède plus de 7500 dossiers en Limousin.

Par Anouk Passelac

« Boire un café, discuter, jouer aux cartes, recréer une vie sociale » : aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est l’une des missions clés du Secours catholique en milieu rural, comme l’explique le délégué du Limousin Luc Piochon.

Dans son dernier rapport, l’ONG relève que 60% des personnes qui font appel à eux veulent avant tout être écouté. L’isolement est l’une des conséquences de la pauvreté. Pour y remédier, le Secours catholique possède 39 implantations locales en Limousin.

En Limousin, la pauvreté rime avec isolement et précarisation
Intervenants : Luc Piochon, délégué Limousin du Secours catholique / Elisabeth Besnard, vice-Présidente Limousin du Secours catholique - Mary Sohier, Noëlle Vaille, Sophie Spielvogel

 


Les travailleurs et les immigrés aussi fragilisés


Autre problème lié à la ruralité : se déplacer. « On est beaucoup sollicités par des gens qui ont des problèmes de mobilité, pour conserver leur emploi. », explique Luc Piochon. Le coût des transports dans les campagnes et des transports publics dans les villes et parfois trop élevé pour certaines personnes.

Enfin, le Secours catholique doit accueillir un nouveau type de public à Limoges, comme l'explique Elisabeth Besnard, vice-présidente du Secours catholique en Limousin : « Il y a des familles, et depuis quelques temps des femmes seules avec enfant. Quand vous débarquez dans une ville, que vous n’avez aucun droit, que vous êtes en demande ou que vous êtes déboutés parce qu’on estime que vous n’avez pas à rester sur le territoire, vous vous retrouvez sans rien pour vivre. »

Ces nouveaux arrivants sont confrontés à un autre problème : la saturation des hébergements d'urgence. Une situation récurrente à Limoges, en raison d'"usagers réguliers" du 115.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus