• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Agen capitale du tatouage le temps d'un week-end

Du vendredi 20 au dimanche 22 septembre 2019 se déroule la deuxième édition du salon du tatouage à Agen / © France 3 Nouvelle-Aquitaine
Du vendredi 20 au dimanche 22 septembre 2019 se déroule la deuxième édition du salon du tatouage à Agen / © France 3 Nouvelle-Aquitaine

A Agen dans le Lot-et-Garonne se déroule jusqu'au dimanche 22 septembre 2019 la deuxième édition du salon du tatouage au centre de congrès. L'occasion d'en voir de toutes les couleurs.

Par Christina Chiron

Les français l'ont dans la peau : le tatouage. Sur la hanche, le bras, la cheville, ou sur une partie plus discrète de leur anatomie, environ 18 % d'entre eux ont un dessin gravé pour la vie.

Il est parfois le résultat d'une soirée trop arrosée mais le plus souvent, le tatouage a une signification bien particulière pour son porteur.

Face à cet engouement, les salons du tatouage se multiplient en France. Et Agen n'y échappe pas. Après le succès de sa première édition avec plus de 7500 visiteurs, la ville accueille pour la deuxième fois la "Agen tattoo convention"

60 tatoueurs présents

Tout le week-end, les adeptes peuvent rencontrer plus de 60 professionnels, assister à des concours ou des shows de moto.
Et à chaque tatoueur son style, "old school", "réaliste", etc. Il y en a pour tous les goûts et tous les prix. Comptez une centaine d'euros en moyenne pour un tatouage. 

Pour les tatoués, l'un des éléments essentiels dans la réussite de son dessin, c'est la relation de confiance établie avec le professionnel, comme l'explique Valentin, venu dans le salon se faire tatouer par Olivier. 

C'est quand même plus cool pour avoir un tatouage réussi. On s'entend bien dans les idées, on échange, on se retrouve avec une œuvre qu'on a créé ensemble.
- Valentin, visiteur

Objectif de l'événement, promouvoir l'art corporel. Car oui, sur les corps des tatoués, de véritables œuvres se dessinent. 

Comme sur celui du rappeur Seth Gueko, présent sur place, ou de l'homme le plus tatoué de France, Freaky Hoody. 

Sylvain de son vrai nom, instituteur, est tatoué de la tête aux pieds, en passant par les yeux. Une œuvre d'art vivante.

J'ai commencé par me faire tout le corps. Au départ, je voulais me faire qu'un hirezumi à la japonaise, c'est à dire arrêter au niveau du cou et des mains. Et finalement je me suis dit "on ne vit qu'une fois, je suis entre un tiers et un quart de ma vie... Donc j'ai fait le reste !
- Freaky Hoody, homme le plus tatoué de France

Le tatouage pour réparer les corps

Parfois aussi, le tatouage vient habiller les corps abîmés. Cancer du sein, cicatrices..., ici le tatouage agit comme une thérapie, l'acceptation de son nouveau corps.

Elles assument tellement leur nouveau corps qu'elles veulent presque plus le montrer plutôt que de se cacher. Elles ont vécu des épreuves très difficiles, donc c'est une manière de se réaproprier leur corps et leur féminité.
- Alex Labeguerie, tatoueuse


Finie l'image du motard ou rockeur tatoué, aujourd'hui, les tatoués ont tous les profils, du banquier à la jeune étudiante en passant par le père de famille.

Le salon se poursuit jusqu'au dimanche 22 septembre 2019.
 

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus