Agen : trois personnes intoxiquées au monoxyde de carbone

Trois personnes ont été hospitalisées après une intoxication au monoxyde de carbone dans un appartement à Agen. Alors que le nombre d'intoxications est en augmentation, retrouvez un rappel des consignes de prudence à l'approche de l'hiver.
 

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp
La grisaille automnale et la pluie incitent de nombreux foyers à allumer le chauffage dans les habitations. Ce geste simple et banal peut avoir des conséquences.

Ainsi à Agen, trois personnes ont été hospitalisées après une intoxication au monoxyde de carbone dans un appartement. Les pompiers ont été alertés dans la nuit de lundi à mardi, vers 2h15, à l’origine pour un malaise. En arrivant sur les lieux, dans cet appartement du centre-ville d’Agen, les occupantes se plaignent de troubles, de nausées, de vertiges.
 

Braises à l'aluminium

Au même moment, dans le duplex, l’alarme du détecteur de fumée retentit. Les secours comprennent alors qu’il s’agit d’une intoxication au monoxyde de carbone. Les trois femmes qui habitent le logement ont vraisemblablement fait un feu dans la cheminée. Pour maintenir la chaleur elles ont réalisé des braises avec du papier aluminium.

Les pompiers ont retrouvé les victimes dans leurs chambres. Elles ont  32, 33 et 17 ans. Elles ont été transportées à l’hôpital d’Agen. Leurs jours ne sont pas en danger. Elles pourront réintégrer leur logement.  


Gare au monoxyde de carbone

Chaque année, à l’approche de l’hiver, le monoxyde de carbone est responsable de plusieurs milliers d’intoxications. Utiliser une chaudière, un chauffe-eau, un chauffage mobile d’appoint, un groupe électrogène, une cuisinière ou tout autre appareil à combustion, présente un risque. Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant et peut faire des ravages. 


Les intoxications au monoxyde de carbone en Nouvelle-Aquitaine

En Nouvelle-Aquitaine,  selon les derniers chiffres de Santé Publique France, 303 personnes ont été exposées au monoxyde de carbone en 2017. 179 ont été intoxiquées et près de 60% ont dû être hospitalisées. C’est en Gironde que le nombre de cas signalés a été le plus important. Au total trois personnes sont décédées.

Toujours selon Santé publique France, les intoxications liées à l’utilisation des groupes électrogènes ou moteurs thermiques sont en augmentation. 

  

Les bons gestes de prévention

►Faire vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau. 
►Aérer au moins dix minutes chaque jour.
►Ne jamais boucher les entrées et sorties d’air.
►Ne pas faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu.


En cas d’urgence
Quand un appareil de chauffage ou de cuisson est en marche à votre domicile, et que vous avez mal à la tête, envie de vomir, ou si vous vous sentez mal, c’est peut-être le signe qu'il y a du monoxyde de carbone chez vous :

►Arrêtez les appareils de chauffage et de cuisson, sortez de chez vous.
►Ouvrez les fenêtres et les portes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monoxyde de carbone faits divers société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter