La bonne idée : le chef étoilé se convertit au food truck pour travailler pendant la crise sanitaire

En Lot-et-Garonne, un chef étoilé a décidé de lancer son camion-restaurant pour palier la fermeture administrative de son établissement en raison de la crise sanitaire. Benjamin Tourcel a inauguré sa formule sur le marché du Pin à Agen. Avec succès. 
Le food truck du chef étoilé, une première sur le marché d'Agen. Le remède à la crise...
Le food truck du chef étoilé, une première sur le marché d'Agen. Le remède à la crise... © FTV
Il fait office de petit nouveau sur le marché d'Agen ce jour-là.  Un petit nouveau plus habitué aux fourneaux de son restaurant étoilé. Mais voilà, durant la fermeture obligatoire due à la crise sanitaire, Benjamin Tourcel ne se voyait pas rester les bras croisés, à tourner en rond. Le chef ne se laisse pas abattre.

On nous parle de nous réinventer, donc moi si je peux sortir de mes cuisines de temps en temps, aller montrer ailleurs ce qu'on sait faire, allez à la rencontre des gens c'est plutôt cool !

Benjamin Tourcel - chef étoilé de l'auberge du Prieuré à Moirax 

Benjamin Tourcel, en cuisine.... dans son food truck avec une partie de son équipe.
Benjamin Tourcel, en cuisine.... dans son food truck avec une partie de son équipe. © FTV
Au menu à emporter sur le marché : velouté de Butternot crème citronnelle pour 5,50 euros ou encore épaule d'agneau confite et semoule à la fleur d'oranger pour 13 euros. Comptez à la carte entre 15 et 20 euros pour un menu. Ce qui intéresse aussi le chef, c'est de montrer que la gastronomie ce n'est pas que du homard et du foie gras ou des truffes, même si ça l'est aussi. "La gastronomie c'est surtout ce côté partage, gourmandise". Benjamin Tourcel a envie de rendre sa cuisine accessible.
"C'est tout nouveau pour nous mais on essaie d'y mettre du goût, on essaie de mettre ce qu'on sait faire d'habitude à la maison. On est assez content d'être là, un peu stressé. C'est sympa, les gens viennent nous offrir du raisin. On connaissait pas du tout cette ambiance."
Stressé mais sûrement encouragé par les messages que reçoit le chef et son équipe sur sa page Facebook. Elogieux et qui saluent l'idée originale ! "Excellente idée !...un food truck étoilé à qui je souhaite une belle aventure. Il fallait juste y penser ...Bravo !"
  

Une première réussie

Et il y a du monde devant le food-truck pour une première. "Au moins, le restaurant vient à nous, je trouve que c'est très bien" dit cette cliente. 
Le pâtissier de l'équipe a aussi été embarqué dans l'aventure. Lui aussi à quitter le restaurant pour le camion le temps d'un marché. Elliès Besançon s'active : "On prend forcément moins de plaisir à cuisiner dans le dressage, dans l'impression, mais nous notre travail c'est de faire plaisir aux gens et si on leur fait plaisir comme ça, on continuera encore et encore."
Les clients du food truck du chef étoilé sur le marché d'Agen le dimanche 29 novembre 2011
Les clients du food truck du chef étoilé sur le marché d'Agen le dimanche 29 novembre 2011 © fTV

Plutôt convaincante cette première matinée, et ça donne des idées au chef étoilé. "Si ça marche, pourquoi ne pas continuer ?"Après la crise sanitaire... 

Voyez le chef étoilé et son équipe à l'oeuvre sous les yeux gourmands des clients avec de reportage de José Sousa et BP Morin > 
Quand le food truck remplace le restaurant du chef étoilé

L'auberge du Prieuré est installée à Moirax au sud d'Agen. 
L'équipe a troqué l'auberge et ses cuisines contre le food truck le dimanche matin, le temps de la fermeture pour cause de crise sanitaire.
L'équipe a troqué l'auberge et ses cuisines contre le food truck le dimanche matin, le temps de la fermeture pour cause de crise sanitaire. © facebook Auberge le prieuré
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement société covid-19 crise économique économie