Une infirmière sapeur-pompier victime d'un suraccident en Lot-et-Garonne

Une infirmière sapeur-pompier volontaire a été blessée alors qu'elle venait d'arriver sur les lieux d'un accident dans le nord-est du Lot-et-Garonne. Son véhicule a été percuté à l'arrière. Les services de secours ont dû se réorganiser en urgence.

Véhicule de pompiers en intervention - image d 'illustration -
Véhicule de pompiers en intervention - image d 'illustration - © Christine Le Hesran

L'accident a eu lieu sur la route départementale 102 à hauteur de la commune de Bourlens, à une vingtaine de kilomètres à l'est de Villeneuve-sur-Lot.

"C'est ce qu'on appelle une "zone noire" où il n'y a plus d'équipe de SMUR disponible. Ce sont des infirmiers sapeurs-pompiers volontaires qui interviennent dans ces endroits pour effectuer la prise en charge médicale d'urgence" indique l'officier de permanence du Codis du Lot-et-Garonne.

 

Ce matin, c'est une infirmière de 36 ans qui est de garde au centre de secours de Fumel. Elle part seule avec un véhicule équipé de matériel de secours rejoindre une équipe en intervention sur un accident.

Arrivée sur les lieux, elle se gare derrière l'ambulance des pompiers. C'est à ce moment que son véhicule est violemment percuté à l'arrière. 

L'infirmière, blessée aux bras et aux cervicales, est évacuée vers un centre de soins. Elle est la seule blessée sur les lieux puisque la victime du premier accident, une dame de 80 ans, a finalement pu rentrer chez elle indemne.

Les services de secours du département ont dû trouver des solutions d'urgence pour remplacer au plus vite l'infirmière et le véhicule hors service. "Il a fallu transvaser l'ensemble du matériel médical de premiers soins, du matériel électronique de pointe, dans un autre engin. La route a dû être en partie coupée durant la matinée" rapporte l'officier Codis qui déplore un manque de moyens en zone rurale.

Outre Fumel, un deuxième centre de secours est en "zone noire" en Lot-et-Garonne, celui de Casteljaloux au sud de Marmande. Sur ces deux sites, un infirmier volontaire assure les gardes de 8 à 20 h en remplacement du SMUR. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers