• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le goût des rencontres au Festival international de journalisme de Couthures

L'affiche du festival 4e édition / © festival international de journalisme
L'affiche du festival 4e édition / © festival international de journalisme

L'info vous passionne, ça tombe bien. Le Festival international de journalisme de Couthures a lieu du 12 au 14 juillet sur les bords de la Garonne. Une soixantaine d'invités réunis pour débattre du journalisme, aimé ou mal aimé, de l'écologie au coeur des préoccupations, mais aussi de l'école. 

Par Christine Le Hesran

Qui a-t-il en commun entre les quelques 340 d'habitants de Couthures et l'équipe de journalistes du groupe prestigieux " Le Monde " ? Le goût des rencontres...
D'un côté, cette petite commune du Lot-et-Garonne discrète, qui coule des jours paisibles le long de la Garonne. De l'autre des journalistes, aux prises avec l'actualité de la planète et son décryptage. Pas le même rythme !
 


Et trois jours par an, les voilà qui se retrouvent, 2019 sera la 4e édition.  Couthures se met en quatre pour recevoir ses festivaliers. 
Le maire, Jean-Michel Moreau, lui-même féru d'info, emmène la commune et ses habitants avec lui partager son énergie, son sens de l'hospitalité.


En 2018,  plus de 4 500 visiteurs ont pu goûter à ce charme et à la convivialité propre à ce festival
Cette année, l'équipe attend toujours un public à la fois local et national, là aussi pour favoriser l'échange. 

Au chevet de la planète

Au programme, toujours le même principe : des débats autour de l'écologie. Elle tient une place majeure, l'école et son succès ou pas... et bien sûr le journalisme, ses facettes, son évolution. L'année 2018/2019 n'a pas été tendre pour la profession. Et des questions émergent dans la société. Dans ce contexte de remise en cause du métier, illustré notamment lors de la crise des Gilets jaunes, les débats posent la question «Journalistes, pourquoi tant de haine(s)?» ou encore : «Les journalistes sont-ils au-dessus des lois?».

Les festivaliers sont des mordus d'actualité qui viennent à la rencontre des journalistes qu'ils lisent, écoutent ou regardent toute l'année. Gilles Van Kote, organisateur pour le groupe Le Monde. 
 

Hors de l'entre-soi

Une soixantaine d'invités est attendue lors des trois jours. De grands spécialistes de ces questions, de grands témoins sont là pour nous éclairer, partager leur vison et répondre à nos interrogations. 
Il faut dire que débattre de la presse, de la fragilité des démocraties, de l'actualité souvent lourde, mais assis dans l’herbe ou sur les vieux quais de la Garonne, ça nous rafraîchit l'esprit.
Et puis on peut être curieux d'info et du monde qui nous entoure et gourmand ou épicurien. Donc partager avec ces intervenants un verre de vin et des produits locaux, c'est aussi prendre le temps d'apprécier les bons moments. 
 

Et cette année, le parrain est...

Premier parrain,  MC Solaar puis il y eut Barbara Hendricks et Benoît Poelvoorde. Pour leur succéder, Pierre Lescure. Homme des médias, il nous explique pourquoi il a accepté. ►
 
L'interview de Pierre Lescure, parrain du Festival International de Journalisme
Il nous dit pourquoi il a dit oui pour être le parrain de la 4e édition.

Un grand moment aussi, les projections proposées : " un moment de calme, au frais dans l’église en journée, ou sous les étoiles, généralement suivi d’un débat avec le réalisateur." le festival annonce la couleur. 

France 3 NoA est partenaire du festival et vous propose donc de découvrir quelques unes de ses productions de documentaires.

  • Prosper et la jeunesse pétillante de Laurence Kirsch, 52 min, 2017
►Tous les matins, Prosper, le CPE, partage son amour de l’apprentissage à ses élèves. Ses journées sont rythmées par les joies et les échecs, les rires et les larmes, les crises de nerfs et les désirs d’avancer.
 
  • Inceste, à hurler du silence d’Hélène Trigueros, 55 min, 2019 
► Depuis 20 ans, la Maison d’Accueil Jean Bru (MAJB) à Agen est la seule structure des pouvoirs publics qui accueille des jeunes filles victimes d’inceste. Un endroit essentiel pour se reconstruire.
  • Liu Xiaobo – L’homme qui a défié Pékin de Pierre Haski, 59 min, 2019
► La passionnante histoire du prix Nobel de la paix 2010, Liu Xiaobo, l’homme qui n’a eu de cesse de réclamer une transition démocratique en Chine et qui en a payé le prix fort.
 
  • Un monde sans chômeurs d’Anne-Sophie Lévy-Chambon, 55 min, 2019 
►En 2016 dix territoires sont concernés par une expérimentation afin de contrer le chômage de longue durée. Anne-Sophie Lévy-chambon est allée à la rencontre de chômeurs heureux de travailler.
 

Le festival se tiendra le 12, 13 et 14 juillet à Couthures, non loin de Marmande dans le Lot-et-Garonne.





 

Sur le même sujet

Camp américain d'Aigrefeuille d'Aunis

Les + Lus