Lot-et-Garonne : la pêche en rivière, un loisir ludique et nature qui a la cote

La pêche de loisir se porte bien en Lot-et-Garonne et séduit de plus en plus. Pour sa technique, mais également pour son calme au coeur de la nature. 

C'est un loisir traditionnel qui se transmet de générations en générations.

A 37 ans, Ludovic Grafeille ne boude pas son plaisir en installant ses cannes au bord du Lot, à Clairac. Lui, c'est son papa qui lui a transmis sa passion. Il n'avait que 6 ans et il a continué. Et maintenant, c'est lui qui transmet son expérience auprès des jeunes du coin.

Il est cuisinier de métier, mais ne pêche pas par souci gastronomique... Sa spécialité c'est le silure. Et pour l'heure, le record de son tableau de chasse (pêche!) est un spécimen de 2 m 47.

© L.Grafeille

Ici, chacun a sa technique et pour sa part, c'est le type d'appât qu'il utilise : des tripes de poulet... 

Pour Ludovic c'est une passion telle que le temps ne compte plus : "Il m'arrive de rester toute la journée, du matin jusqu'au soir". Et quand, il attrape un poisson "correcte" comme il dit, comprenez : de bonnes dimensions. Il le prend alors en photo et le remet à l'eau...

Regardez le reportage de Thibault Grouhel et José Sousa. 
 

Lot-et-Garonne : la pêche en rivière, un loisir ludique et nature qui a la côte

On appelle ça le "No-Kill", littéralement "Ne pas tuer". C'est le fait de ne pas garder ni manger sa pêche. Mais c'est une pratique qui réclame beaucoup de précision pour ne pas blesser inutilement les poissons.

Pratiquer la pêche rivière

Ludovic fait partie des 1, 4 millions de détenteurs de cartes de pêche en France. Cette carte permet d'adhérer à une association locale qui détient des autorisations de pêche auprès de l'Etat ou de particuliers

Car, d'après le site de la fédération, "les droits de pêche (berges, rives) appartiennent soit à l’Etat (fleuves, canaux navigables), soit à des propriétaires riverains (rivières, lacs, étangs, zones humides). En louant ou acquérant des sites de pêche, les associations et les fédérations obtiennent les droits de pêche qui permettent aux pêcheurs de pratiquer leur loisir. La carte de pêche constitue ainsi un droit d’accès et d’exercice sur ces territoires de pêche".

La pratique de la pêche de loisir en eau douce est encadrée par une réglementation nationale (lois, décrets, arrêtés), qui s’adapte au niveau départemental en fonction des caractéristiques locales, notamment pour la protection de certaines espèces emblématiques ou les particularités des milieux.

Elle régit aussi bien les dates des ouvertures de la pêche de la truite et des carnassiers, mais également les règles du jeu : le nombre de lignes autorisées, la taille minimale de capture, les obligations relatives aux poissons migrateurs (déclaration de capture du saumon atlantique), les interdictions de remise à l’eau d’espèces exotiques envahissantes ou encore les interdictions de pêche de certaines espèces...

En savoir plus sur le site de la fédération de pêche

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature pêche économie environnement