Lot-et-Garonne : des opérations de démoustication prévues après la confirmation d'un cas de dengue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Bouvet
Le moustique tigre est vecteur de maladies dangereuses pour la santé de l'homme.
Le moustique tigre est vecteur de maladies dangereuses pour la santé de l'homme. © France 3 Aquitaine

Elles seront organisées du 8 au 10 juillet et font partie des recommandations du plan national en cas de diagnostic avéré de dengue, Zika ou Chikungunya. Le cas de dengue a été diagnostiqué chez une personne ayant séjourné sur les communes de Boe, Bon encontre et Pont-du-Casse.

La personne diagnostiquée venait de l'Etranger et a séjourné dans ces trois communes où la présence de moustiques tigre potentiellement vecteurs a été démontrée par une série d’enquêtes menée par l’entreprise Altopictus pour le compte du Conseil Départemental de Lot-et-Garonne.

Tout moustique piquant un malade devient porteur de la maladie et susceptible de la transmettre à d'autres personnes piquées à leur tour.. d'où la nécessité d'agir rapidement pour éliminer les insectes potentiellemnt porteurs dans ces zones.

Dans un communiqué de la préfecture ce vendredi, on indique que : 

La cellule départementale de gestion du moustique tigre s’est réunie ce vendredi 5 juillet 2019 et a proposé à Madame la Préfète de lancer une opération de démoustication dans un rayon de 150 mètres autour des lieux où a été mise en évidence la présence du moustique. 

(...)Cette opération de démoustication est inscrite dans les recommandations du plan national de lutte contre la dengue, le chikungunya et le zika, et de l’arrêté préfectoral du 18 juin 2018 qui prévoit des actions de démoustication autour des cas de dengue, de chikungunya et de zika avérés.

Et donc des opérations de démoustication auront lieu dans les communes de Boué, Bon-Encontre et Pont-du-Casse du 8 au 10 juillet.


La Dordogne a procédé mardi à une opération semblable autour de l'hôpital de Bergerac après le passage mi-juin d'un patient porteur de la dengue.

    Le moustique tigre, qui peut également transmettre le chikungunya et le zika, est implanté dans plus de la moitié des départements, dont Paris.

  La dengue se traduit par de fortes fièvres, des douleurs articulaires et de la fatigue. Dans un faible pourcentage de cas, elle peut être mortelle si elle prend une forme hémorragique ou se porte sur des organes vitaux.
 

Le Lot-et-Garonne en niveau 1

Depuis août 2012, le Lot-et-Garonne est classé en niveau 1 du plan national anti-dissémination du Chikungunya, de la dengue et du zika.

Ce niveau signifie que l’implantation du moustique est confirmée et active. Aussi, la vigilance de tous est indispensable. En adoptant quelques gestes simples, on peut réduire de 80% le risque de présence du moustique à proximité de son domicile, et donc de piqûre.

Même si vous n'habitez pas ces communes, il vaut mieux répéter ces gestes simples en vidant tout réseptacle avec (même très peu)de l'eau.
Et de rappeler les bonnes pratiques pour lutter contre cet insecte en LUI COUPANT L'EAU:

  • Contrôlez les récupérateurs d’eau de pluie : ces récupérateurs représentent 50% des gîtes dans nos jardins. Même fermés, ils peuvent abriter des larves de moustiques. Les solutions : tendre une moustiquaire au-dessus de la réserve d’eau, vérifier et supprimer toutes les semaines les larves installées ou vider l’eau.
  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur (coupelles des pots de fleurs,  encombrants, jeux d'enfants. Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques 
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées des gouttières 
  • Couvrir les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.


En savoir plus sur le moustique tigre et comment s'en préserver

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.